Le Blog des Couleurs qui croustillent

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 9 juin 2016

Mandala des éléments

Hello,

Je ne suis pas très active depuis quelques temps. Je vis une période un peu compliquée, mais rien de grave. Je me suis mise à la gouache, et cela me détend plutôt bien, d'autant que j'ai choisi dernièrement des sujets plutôt zens.

D'une part, il y a cette vision d'Avalokiteshvara :

D'autre part, il y a le Mandala des éléments qui associe les symboles du Tarot et de la Wicca aux fonctions cognitives de Jung. J'y ai représenté ce que j'ai visualisé en méditant sur les quatre points cardinaux.

1. Sud. Le Feu. L'Intuition.

Un grand feu embrase la nuit. Il emplit l'espace noir et transparent de flammes spiralées qui tourbillonnent de leurs branches fractales jusqu'à former des myriades d'étoiles dansantes. On peut deviner, à l'arrière-plan, une plage où s'achèvent les rouleaux des vagues.

Le feu dessine un arbre sans écorce, formé uniquement par la circulation de la sève scintillante. Le fluide crée des mondes en se condensant, il forme les cônes dorés du sequoia géant. Les vagues reproduisent le modèle de l'arbre : l'eau marine s'enroule, et l'écume jaillit en millions de bulles.

La sève de feu quitte son domaine pour irriguer les autres, les ériger et les soutenir ; les animer, leur donner vie.

2. Ouest. L'Eau. Le Sentiment.

Autrefois, une force malveillante détournait, du domaine de l'Ouest, le cours de la sève ignée. Elle coulait directement vers l'Est, d'où elle remontait ensuite pour former une boucle acide, corrosive.

L'Ouest ne connaissait alors qu'un désert de sable indéfiniment vaste, plongé dans une nuit permanente. Chaque grain de sable espérait recueillir un peu d'humidité, recevoir une quelconque condensation d'eau… En vain. Tout ce qu'ils recevaient, c'était la lumière froide et indifférente des étoiles lointaines, dans une atmosphère désespérément sèche.

Il y avait, dans ce désespoir silencieux, quelque chose de fascinant. Une mélancolie suave glissait sur les dunes répétitives, en se refermant sur elle-même comme un serpent solitaire.

Un jour inespéré, une pluie amoureuse vint abreuver les grains de sable. Le barrage maléfique commença à se fissurer. La sève coula dans les interstices. De la rencontre du sable, de la pluie et du liquide de feu jaillit de la vapeur en quantité. La vapeur s'éleva en doux nuages sereins.

Une brise printanière souffle à présent sur l'ancien désert, métamorphosé en bois et prairies sillonnés de ruisseaux et de rivières. Les rivières scintillent sous les feuillages luxuriants traversés par les rayons dorés du soleil. L'or et le vert dansent joyeusement sur l'eau.

Les villageois se rassemblent sur les rives et forment des rondes. Ils jouent de la musique, rient, chantent et organisent des jeux. Un banquet va avoir lieu dans la prairie. Des fleurs ornent les longs cheveux et les habits colorés des danseurs. Leurs instruments accompagnent harmonieusement le chant des oiseaux.

3. Est. L'Air. La Pensée.

Un filet d'eau de la rivière scintillante se cristallise élégamment en arrivant sur le domaine de l'Est. Les flocons de neige virevoltent dans l'air sain et sec. Sur le ciel d'un bleu profond et pur se détachent, avec une extrême netteté, les sommets blancs des hautes montagnes.

Les aigles observent les sportifs qui dévalent les pentes sur leurs skis. Les skieurs slaloment avec classe, prennent les remontées mécaniques, décollent des bosses pour atterrir avec maîtrise en soulevant la neige poudreuse alentour.

Quelque part, il y a un chalet. Un chalet plein de livres à lire devant le feu de cheminée. De nombreux livres sont sortis de la bibliothèque et forment des grosses piles… Mais ils seront facilement rangés car chacun, bien classé, possède sa place attitrée dans les étagères étiquetées.

4. Nord. La Terre. La Sensation.

Le royaume du Nord est le moins hospitalier et le plus instable des quatre domaines.

J'y pénètre par des marécages et des bourbiers couverts d'un épais brouillard. La boue est rugueuse et irritante, le brouillard empoisonné. Je suffoque. Je débouche sur un cul-de-sac, après une route aride et poussiéreuse, ou bien je suis prise au piège dans une cage de béton. Je ne peux plus respirer.

Parfois, les flocons arrivent de l'Est et promettent de se transformer en roses. Comme les lotus fleurissent en s'élevant au-dessus de la boue, les roses émergent de l'obscurité et l'illuminent. Un jardin de fleurs odoriférantes s'épanouit autour de la fontaine d'eau ignée, sur laquelle se déposent les flocons orientaux.

À l'arrière-plan s'élève un palais aux milliers de chambres tapissées de coussins moelleux et parfumés. Les étoffes et les mains de velours se caressent à la chaude lueur des bougies – lumière douce, et vacillante. Les roses sont pour le crépuscule, les tulipes pour l'aurore. Les hibiscus pour la chaleur de midi, le lilas pour l'après-midi.

Il suffit d'un rien pour que le palais s'écroule, pour que les rosiers s'enfoncent dans la boue. Alors je patauge de nouveau dans la fange, aveuglée par la brume. Mes jambes s'enfoncent plus profondément. Je dois tout reconstruire à partir de la tourbe, malgré mes mouvements entravés et mes sens malmenés.

Je me promets le jardin de roses et la fontaine d'eau ignée. Lorsque le jardin sera fleuri pour de bon, lorsque les roses et le sequoia se rejoindront, c'est un volcan de nectar qui déversera sa manne jusqu'aux confins, et au-delà des frontières ; traversant la plage, survolant les rouleaux d'écume.

Les roses fleuriront au pied du sequoia.

Au milieu de tout cela, il y a la Grand Place, pavée de pierre jaune doré. Il s'agit d'un carrefour et de la place du marché. Des gens s'y croisent et échangent. Ils ne parlent pas tous exactement le même langage, mais ils se comprennent bien. Les échanges sont joyeux et fluides. Plusieurs cours d'eau se rencontrent ici. Au centre de la place s'élance un olivier géant. Ce lieu représente le summum de la civilisation. La paix y règne en permanence et y régnera toujours. Sa joie sereine est imperturbable, son intégrité incorruptible.


Correspondances :

1. Le Sud

Élément : le Feu, l'éclair – plasma

Objets symboliques : le bâton, la baguette

Fonction : Intuition (introvertie : perspective ; extravertie : exploration)

Cette direction regroupe l'imagination, la projection dans le futur, la recherche de possibilités et de sens ; la vision globale, la compréhension spontanée ; l'abstraction, la conceptualisation ; les capacités de développement et synthèse, raisonnement inductif, raisonnement par analogie.

Ce domaine représente la vie intellectuelle-créative, la vie philosophique et spirituelle.

2. L'Ouest

Élément : l'Eau – liquide

Fonction : Sentiment (introverti : intégrité ; extraverti : harmonie)

Objet symbolique : la coupe

Cette direction regroupe la recherche d'intégrité personnelle et le sens moral/éthique, la recherche d'harmonie et le sens esthétique ; l'attachement au subjectif et à l'individuel ; l'intelligence intra et interpersonnelle.

Ce domaine représente principalement la vie affective et sociale.

3. L'Est

Élément : l'Air, l'air sec – gazeux

Fonction : Pensée (introvertie : précision ; extravertie : efficacité)

Objets symboliques : l'épée, le couteau

Cette direction regroupe la recherche d'objectivité, de lois générales et systématiques ; l'intelligence discursive, le raisonnement déductif ; la recherche de cohérence et d'efficacité.

Ce domaine représente la vie intellectuelle et professionnelle, les études.

4. Le Nord

Éléments : la Terre, le terreau et le minéral – solide

Fonction : Sensation (introvertie : mémoire ; extravertie : sensation présente)

Objets symboliques : le denier, le pentacle

Cette direction regroupe l'expérience des cinq sens, la perception des détails concrets, la maîtrise du corps, l'ancrage dans le présent, l'accord avec l'environnement matériel ; l'intelligence pratique.

Ce domaine représente la vie matérielle, corporelle, sensorielle.


Les attributs des différentes fonctions peuvent sembler se chevaucher un peu et diverger de ceux de Jung ou du MBTI. Ils reflètent surtout mon expérience et mes observations. Pour ce qui est du chevauchement, je dirais que les fonctions sont ici représentées en nébuleuses et que, de toute manière, aucune n'existe sans relation avec les autres. De plus, outre la relation « hiérarchique » qui dessine le chemin, j'envisage une dynamique relationnelle plus complexe que cela.

Pour résumer, je dirais que dans cette correspondance entre éléments et fonctions – inscrite dans une perceptive artistique et méditative – toutes les fonctions sont des fonctions cognitives « entières » et pas uniquement des fonctions de Perception (pour Sensation et Intuition) ou des fonctions de Jugement (pour Pensée et Sentiment).

Le MBTI est assez décrié, et il faut avouer que sa dimension commerciale le rend un peu louche. Mais c'est un modèle dont j'apprécie le système symbolique et dans lequel je me retrouve bien, sans doute parce que mes préférences sont très marquées. Je suis très I, très N, très F, très J – très INFJ. L'ordre des fonctions (Ni-Fe-Ti-Se) et leur dynamique éclairent avec une grande justesse mon parcours (et non, cela n'a rien à voir avec un « effet horoscope », j'vous l'dis). J'ai constaté que le modèle fonctionne bien pour les personnes dont les préférences sont nettes ET qui, en même temps, sont parvenues à un certain équilibre en exorcisant déjà quelques démons, ou bien qui n'ont jamais eu à en combattre de très gros (du genre de Malmoth).

Quelques personnages notoirement (ou pas) INFJ : Jane Eyre, Obiwan Kenobi, Lisa Simpson, Darwi Odrade, la fille dans « GIRL » de Japan Animator Expo. On en trouve pas mal chez Disney : Pocahontas, Belle, Elsa...

Une page qui répertorie des personnalités non fictives peut-être INFJ (c'est cool, il y a Lars von Trier, Niels Bohr, Platon, Spinoza, Simone de Beauvoir, Agatha Christie (Conan Doyle aurait été ENTP, lui), Dante et Carl Gustav Jung himself. J'ajouterais bien Hildegarde von Bingen, aussi.) : http://www.celebritytypes.com/infj.php

---

Je vous retrouve bientôt (il va falloir que je me sorte les d... que je me motive) pour un billet sur Exposciences, et en particulier sur la cérémonie de clôture que j'ai eu le bonheur d'organiser et de présenter le 28 mai !

samedi 2 avril 2016

Howlala

J'ai oublié de vous souhaiter de joyeuses fêtes de Pâques sur le blog (je donne surtout des nouvelles sur facebook) ! Voici un petit œuf de pool :

Cela fait même un sacré moment que j'ai oublié de mettre à jour le blog, du coup j'ai plein de choses à montrer.

Comme un fanart du film "Le Chant de la Mer" de Tomm Moore, l'un des longs métrages préférés de ma fille. Avec deux cadres possibles :

Et la couverture de Howl's Moving Castle, toujours en cours :

Dans quelques jours, j'aurai trente ans. J'ai fêté mon anniversaire en avance, pendant Pâques, et je me suis fait quelques cadeaux. Et j'ai pris des fan-selfies pour les montrer, parce que j'ai quelques problèmes d'ego en ce moment et des accès de narcissisme. D'abord, le dernier album d'Awa Ly, Five and a Feather dont la magnifique couverture a été réalisée par SainaSix :

Puis l'artbook de Loish, "A look behind the scenes", avec un magnifique jeu de cartes en bonus. Je vous invite à en découvrir le beau packaging :

Et enfin, plein d'autres choses...

Je me suis dit que c'était aussi l'occasion de changer de signature... De trouver une signature qui transporte une énergie qui ressemble davantage à la Morgane de trente ans qu'à la Morgane de quatorze ans :

À bientôt ! (plus sûrement sur facebook que sur le blog, mais à bientôt quand même !)

jeudi 4 février 2016

Promis : demain, Jareth

Fanart inspiré d'une affiche d'Alfons Mucha, ainsi que d'un fanart d'Audrey Molinatti inspiré lui-même de ladite affiche. Vous reconnaitrez Sephiroth, l'Empereur Mateus de Palamecia, Kuja, Ultimecia et Kefka, les méchants les plus élégants des univers de Final Fantasy.

Les sources d'inspiration :

David Bowie se cache (un peu) dans ce dessin. Sauras-tu le trouver ?

Réponse :

Quelle drôle de coïncidence s'il ne s'agit pas d'inspiration ! D'ailleurs, la ressemblance va jusqu'à la voix de Mateus (Christopher Smith) dans Dissidia. Les commentaires sous les vidéo youtube de Mateus ne parlent que de ça :

Voix irrésistible de Mateus dans Dissidia

Dans Dissidia 012

Christopher Smith pour une fan

David Bowie dans Labyrinth - Magic Dance


Playlist :

  • Magic Dance
  • David Bowie - celui des années 70

vendredi 29 janvier 2016

L'Histoire sans Fin

Voici ma première fan-cover, pour l'un de mes romans préférés : L'Histoire sans Fin / Die unendliche Geschichte de Michael Ende. Une œuvre précieuse, pleine d'images magnifiques qui invitent à la méditation. Le film est sympathique, mais il est loin d'avoir la dimension du livre ! Je vous recommande la belle édition de chez Hachette.


Pour la Petite Impératrice, j'ai pris modèle sur ma fille... Sauf qu'Apolline a quatre ans, et que l'Impératrice est censée en paraître dix ! J'ai donc dû la vieillir un peu, notamment en remontant un peu les yeux et en diminuant le volume des joues !

Ma prochaine fan-cover devrait être pour Howl's Moving Castle ! Et je n'en ai pas fini non plus avec les fanarts Final Fantasy...

À bientôt !

vendredi 22 janvier 2016

Velvet Goldmine

Velvet Goldmine, you stroke me like the rain

Encre Sennelier sur papier Bristol.

Playlist : David Bowie, Space Oddity, Hunky Dory, Low - et Breaking Glass en particulier, que j'ai écoutée en boucle. Ainsi que Velvet Goldmine.

samedi 9 janvier 2016

Kuja

Bonne année à vous ! Que 2016 vous donne des myriades de beaux fruits !

Je n'ai pas attendu la sortie de la version HD de Final Fantasy IX sur PC pour le refaire. J'ai en effet reterminé le jeu avant-hier, avec la galette d'origine dans sa boîte d'origine. Je l'ai bien plus apprécié que la première fois (c'est-à-dire en 2001), et Kuja a pris une place de choix dans mon cœur, en piquant carrément toute la couverture à Sephiroth. Kuja... Qu'il est mignon, qu'il est touchant, qu'il est charmant !

Bien sûr, il a fallu que je fanarte pour rendre hommage à ce meeeerveilleux personnage ainsi qu'à son sooooomptueux Desert Palace. Voici :


Kuja, c'est le meilleur. La preuve en images :

Lire la suite...

jeudi 10 décembre 2015

Hibernation

Hi,

Novembre et décembre invitent particulièrement à l'hibernation, cette année. Pas à cause du froid, non... À cause de tout le reste.

Je sors toutefois de ma léthargie de temps en temps quand on me sollicite pour des commandes. Voici les deux dernières.

Une Marianne pour des cartes de vœux :

Je ne pense pas que la concorde et le renouveau seront très très tangibles en 2016, ou en 2017... Mais leurs germes sont sûrement déjà là, quelque part. Probablement en vous.

À gauche : Pallas Athéna, déesse de la sagesse, protectrice d'Athènes. Elle brandit une statuette de Nikê, déesse de la victoire. 

À droite : Harmonia, déesse de la concorde. Elle tient la corne d'abondance et brandit un caducée. Le caducée est souvent confondu avec le bâton d'Asclépios. Or, si le bâton d'Asclépios est l'emblème de la médecine, le caducée est plutôt celui du commerce... mais il est aussi symbole de guérison, car il soigne les morsures de serpents.

Le portrait d'un couple charmant. De l'aquarelle sur du papier Bristol (c'est bizarre, mais ça marche bien).

Je devrais me bouger aussi pour remplacer l'en-tête du blog un peu périmée. Oui, je devrais.

À la prochaine !

samedi 31 octobre 2015

Couverture dionysiaque pour Samain

Nouvelle couverture, dans des couleurs assez inhabituelles pour moi et plutôt appropriées pour Samain.

A priori, elle devrait servir pour le tome 4. Il y a de petites chances pour qu'elle finisse par couvrir le troisième, mais je ferai mon possible pour qu'elle reste au quatrième, déjà rien que pour le symbolisme attaché au chiffre.


***

La vie de Yéva a toujours été facile. Rien ne lui a jamais été refusé. Brillant, extraverti et avenant, il suscite largement l'admiration autour de lui. Il a conscience de ses avantages et il en use, voire en abuse. Pour lui, devenir Wermob-pilote, c'est-à-dire l'élite de l'élite, tombe sous le sens. Qu'un tel destin lui soit réservé relève de l'évidence.

Il se pourrait cependant que Yéva soit trop sûr de lui. Oui, jusque là, il a joui d'une existence facile... Bien trop facile.


***

Playlist :

Pastime Paradise, Stevie Wonder
Gangsta's Paradise, Coolio
I'll Be Yours, Placebo


***

vendredi 23 octobre 2015

Pfiou

Voici ma dernière commande : le portrait d'Audrey Horne.

Et une illu bien saturée : Fantasmagorie 1 (parce qu'il y en aura une deuxième).

La traversée d'un trou noir du Wermob comprend bien sûr plusieurs phases : approche du trou noir jusqu'au franchissement du premier horizon des événements, franchissement du premier horizon... Puis déclenchement immédiat de la phase de Fantasmagorie, qui correspond au franchissement du second horizon, avec re-permutation de l'espace et du temps. Théoriquement, entre ce second horizon et la singularité annulaire, on devrait pouvoir de nouveau naviguer librement. Sauf que non, pas vraiment. Le Wermob-pilote se trouve plongé dans une sorte d'espace onirique dont il doit déjouer les pièges et les énigmes afin de trouver l'anneau singulier. Franchir l'anneau revient à franchir le premier horizon du trou noir de sortie, temporairement mué en fontaine blanche du point du vue du Wership. Quant au reste l'équipage, il n'a aucun souvenir de cette phase de Fantasmagorie. Il n'y est même pas présent. Pour lui, la traversée du trou de ver semble instantanée.

Et un portrait rapide de Cassie Khechim (modifié par rapport à la version postée sur facebook), nouveau personnage du tome 2 de Wermob-pilotes.

Cassie est en deuxième année. Elle rejoint la rédaction du journal de l'école, le Canardhaël, dont Yann, Yannaro, Marvin et Shirin font aussi partie. Elle est passionnée d'ingénierie et de mécanique. Son rêve : devenir technicienne à bord d'un Wership... ce qui est ambitieux, étant donné qu'il n'y a jamais eu de technicien de Wership Radumana, tout comme il n'y a encore jamais eu de Radumana Wermob-pilote. D'ailleurs, aucun Radumana n'a jamais échappé à l'Exo-Folie qui survient durant un voyage par le Wermob.
Mais Cassie a de la ressource, une volonté de fer, un moral d'acier, et surtout une densité d’Éther importante. Comme Yann et Yéva, elle est bien décidée à entrer dans l'histoire.

Son prénom vient du personnage de la série de livres Animorphs, que j'ai beaucoup aimée quand j'étais petite (même si je n'ai lu que les premiers tomes, alors qu'il y en a vraiment beaucoup !)

***

Sinon, j'ai pas mal d'autres dessins en cours... Mais il faut surtout que je m'active à la publication du tome 2 sur Wattpad !

jeudi 8 octobre 2015

Tome 2 : L'Archonte

Les deux premiers chapitres du tome 2 de Wermob-pilotes sont publiés sur Wattpad, et le troisième chapitre arrive bientôt ! Un grand merci à mes premières lectrices assidues : Alys Demester, Olsa Racotta, AbbyBlack et AnnaVolckaert. Vous contribuez à alimenter le courant d'inspiration qui me porte en ce moment. Merci aussi à Orezza D'Antes, qui a laissé le tout premier commentaire sur le tome 1, un commentaire qui m'a fait très plaisir et m'a permis de démarrer mon chemin wattpadien avec une certaine sérénité !

Je regrette de pas leur rendre la pareille actuellement, mais cela viendra : quand je suis dans une période d'écriture intense, je lis moins que d'habitude, forcément. La phase créative va retomber et laisser place à la prochaine phase "réceptive", durant laquelle je passerai mon temps à lire.

Couverture du tome 2 : L'Archonte :

Je reposte Nazirias, Deuxième Archonte de l'Ouroboros (très modifié depuis la dernière fois, mais je ne sais pas si c'est vraiment mieux... J'ai encore des peaux de saucisse sur les yeux) :

Et Avril Illyria, Wermob-pilote Major et future mentor de Yéva - vieux portrait extrait des oubliettes :

À très bientôt !

mardi 22 septembre 2015

Débuts Wattpadiens

De nouveaux chapitres de Wermob-pilotes sont disponibles sur Wattpad ! Merci pour vos premiers retours et pour vos suggestions, notamment celle de faire un prologue. Recevoir vos votes et vos commentaires, ça me donne la pêche. C'est d'ailleurs grâce à cette pêche que j'ai pu dessiner Galahann de Larmorenn, directrice de l'école fédérale Ascendhaël et planétologue :

Galahann est de l'étoffe des aventuriers : elle a roulé sa bosse de Mars (en pleine terraformation) à Encelade (satellite de Saturne grouillant de bestioles étranges). Elle est cordiale et chaleureuse ; intimidante et naturellement autoritaire. Du genre auquel on n'a surtout pas envie de déplaire. Et elle a... un secret.

Sinon, en ce moment, je regarde Steven Universe. On m'a dit que je ressemblais à Pearl de caractère, du coup j'ai eu envie de la dessiner :

A bientôt !

jeudi 10 septembre 2015

Lonely Rolling Star

Je suis très contente et très angoissée de vous annoncer que les quatre premiers chapitres de Wermob-pilotes - tome 1 : L'Etheroscope sont publiés sur Wattpad.

Sans les Wermob-pilotes, jamais la Fédération Umana n'aurait connu une telle expansion. En effet, seule la navigation à travers le Wermob - le réseau de trous de ver - permet le voyage interstellaire. Rares et précieux, les Wermob-pilotes incarnent le summum de l’héroïsme. S'il est des icônes capables de recueillir tous les suffrages d'un empire aussi étendu, ce sont eux.

Yann, douze ans, rêve de devenir Wermob-pilote. Or, Yann est une humaine-racine, c'est-à-dire une humaine qui n'a pas été génétiquement modifiée pour pouvoir s'adapter à la vie extraterrestre. Pourtant, malgré sa condition, elle possède le pouvoir requis pour le Wermob-pilotage : celui de manipuler l’Éther. La jeune fille quitte donc la maison campagnarde de sa grand-mère, où elle a vécu toute son enfance, pour se rendre à Ascendhaël, une école fédérale où elle débutera son apprentissage... Sans savoir qu'au sein de la hiérarchie fédérale, tout le monde ne l'entend pas de cette oreille.

Émissions écoutées pendant le dessin et la colorisation (de choses que je n'ai pas encore terminées, notamment) :

Musique écoutée pendant la relecture du tome 1 :

  • Album The black box, aivi & surasshu (que vous pouvez écouter sur Bandcamp)
  • FFVII piano collection
  • Le Chant de la forêt, Jacques Burtin. Des chants d'oiseau et de la pluie, pour se relaxer.

dimanche 2 août 2015

So far so good

Un tout petit billet avant de repartir en vacances pour trois semaines !

Je peux enfin vous montrer la commande réalisée pour Aurore : son personnage de FFXIV et celui de son copain, imprimés sur un mug.

Et puis un travail en cours : la couverture du tome 1 de Wermob-pilotes. Je galère un peu pour les couleurs...

Je travaille aussi sur la couverture du deuxième.

À bientôt, et que votre mois d'août soit doux !

---

Musique écoutée en ce moment - et que je réécouterai pour la fin du tome 3 : Placebo, I'll Be Yours.

mercredi 1 juillet 2015

Chemin de point de croix

Je reviens, après une absence plutôt longue, avec un peu d’Éther pour contrer le vent brûlant du désert.

J'ai de nouveau représenté Yann Faraday, accompagnée de la figure du dragon-chat qui apparaîtra dans le tome 2 de Wermob-pilotes. Les couleurs seront sûrement avivées un peu plus tard... Il faut que je trouve un équilibre : je veux produire un effet nacré, donc il ne faut pas que ce soit trop flashy, mais pas pâlot non plus !

Ce qui m'a donné l'idée de cette illustration, c'est une commande de Léna, pour son site internet lenajaros.com. L'image n'est pas encore installée sur la page d'accueil. J'ai hâte de l'y voir !

J'ai réalisé également deux autres commandes : l'une pour un cadeau de naissance (l'aquarelle ci-dessous) et une autre que malheureusement je ne pourrai pas montrer avant le 1er août, car l'effet de surprise ne doit pas être gâché pour le destinataire !

Je n'avais donc pas posté de billet depuis un certain temps... Parce que je suis dans une période relativement zen. Le temps, je le prends. J'en fais ce que je souhaite. J'essaie de répartir correctement mes activités afin d'éviter les "burn-out" - des burn-out qui n'ont jamais été dus à la quantité de travail qui m'incombe réellement, mais à celle que je m'impose, à la pression que je me mets toute seule. J'apprends progressivement à relâcher la pression, à m'accorder de vrais moments de détente, surtout le soir : je regarde Fringe en faisant du point de croix (voir ci-dessous), je lis Terry Pratchett, je me balade dans Tomb Raider Anniversary... J'ai commencé le Tomb Raider de 2013, mais j'ai arrêté à peu près au tiers du jeu : trop gore, trop angoissant. Même si j'ai beaucoup apprécié les phases de jeu les plus calmes. (j'ai très envie de faire un fanart, d'ailleurs) Jouer à TRA en pleine canicule, ça me plonge dans une certaine nostalgie. Mes premières parties de Tomb Raider 1... C'était il y a dix-huit ans, morbleu !

Revenons au point de croix ! J'avais commencé le pixel art en mini perles Hama (celles qu'il faut poser avec une pince à épiler), mais ça revient assez cher, et le résultat est un peu fragile.

Je me suis donc tournée vers la broderie. C'est une activité très relaxante, qui ne demande pas beaucoup de concentration (enfin, pour les modèles que je réalise, en tout cas), et qui me permet de méditer tout en ne m'ennuyant pas. Et je vais pouvoir faire de nouvelles broches pour le sac d'école d'Apolline, un peu plus solides que celles en perles Hama !

Je vous dis à bientôt ; a priori, le prochain billet paraîtra avant la fin de l'été (indien), et il sera probablement folklorique !

dimanche 26 avril 2015

Linotte sur Whisperies

ça y est, Linotte est publiée sur Whisperies !

Sur Whisperies - la première plateforme collaborative d'édition numérique jeunesse - vous pouvez acheter des crédits et télécharger d'adorables petites histoire, drôles et originales, puis les lire sur votre tablette grâce à la liseuse Whisperies.

jeudi 16 avril 2015

Feu follet

Une aquarelle faite hier, dont je ne suis pas complètement contente... Mais, au moins, je trouve que la palette est plutôt pas mal !

Step by step :

dimanche 12 avril 2015

Press Start

Hier, j'ai passé une journée formidable : j'ai assisté au premier concert Press Start donné en Europe, dans la jolie salle de la Mutualité de Paris. J'ai été particulièrement émue de voir Yasunori Mitsuda ! Ses compositions sont celles qui m'ont le plus émue et inspirée. Elles ont aussi sublimé mes jeux favoris.

Au programme :

Première partie

  • Medley Chrono Trigger et Chrono Cross
  • Mitsudaaaaaa en vraaai
  • Medley Xenogears
  • Medley Zelda
  • Medley Mario
  • Uematsuuuu en vraaai
  • To Zanarkand
  • Musiques du Professeur Layton
  • Mitsuda, Uematsu et Shimomura en vraaai ! (j'ai ouvert mes chakras le plus possible pour recueillir quelques filaments de la lumière de leur génie)
  • Medley Famicom


Devinez, devinez ? C'est... C'est... Yasunori Mitsudaaaaaaaaa et Yoko Shimomuraaa et Nobuo Uematsuuuuu !

Seconde partie

  • Medley spécial musique classique
  • Medley spécial puzzle game
  • De nombreux morceaux de Super Smash Bros
  • Medley Castlevania
  • Medley Kingdom Hearts

Rappel

  • Thème principal de Mario
  • Thème principal de Final Fantasy


Ma tronche, pour montrer que j'y étais !


Autre chose qui a contribué à ensoleiller mon cœur en cette journée froide et pluvieuse : déjeuner aussi délicieusement que copieusement, aussi éthiquement que joliment, au Gentle Gourmet Café.


Milan au Printemps : croustillant noisette de seitan accompagné de tagliatelles aux pleurotes marinées et sautées à l’huile de noisette, pois gourmands vapeur, herbes fraiches à profusion, éclats de noisettes

La gentle jeune femme dont nous voyons les mains eut le bon goût de commander le fameux Burger Portobello, avec du portobello mariné et grillé aux herbes, sa tranche de tomate fraiche, une tranche de faux-mage Willmersburger, une sauce légèrement épicée chimichurri, des pommes de terre nouvelles sautées au sel de Guérande et piment d’Espelette, sa sauce et salade d’accompagnement

lundi 6 avril 2015

Soni Sonic

Hello ! J'espère que vous avez passé de bonnes fêtes de Pâques, si vous fêtez Pâques (ou même un quelconque équivalent païen, ou animiste, ou chamanique)... Sinon, j'espère que vous avez passé un bon week-end.

Aquarelle de ce long week-end fleuri :

Nouveau step by step avec la tigresse !


Comme d'habitude, report du dessin, et gomme à masquer si nécessaire. Et là, un peu de couleur déjà posée.


Dans le feu de l'action, j'ai oublié de prendre plus de photos ! Je commence toujours par détailler les yeux. C'est vraiment le plus important pour moi.

Pour ce qui est de la musique... Je me remets au Bollywood :

  • Soni Soni, du film Mohabbatein
  • Zinda Reti Hain Mohabbatein
  • Bole Chudiyan, de La famille indienne

mercredi 1 avril 2015

Let it spring

Quand j'étais très petite, il y avait deux choses que j'aimais particulièrement faire à l'école : colorier tous les carreaux des arlequins et toutes les écailles des poissons d'Avril. Ah, et décorer les œufs de Pâques, aussi... Aujourd'hui, finalement, la nature de mes activités favorites n'a pas énormément changé. En revanche, ma palette de prédilection, oui : haute comme trois pommes, le rose et le magenta étaient naturellement exclus de ma palette (le vert aussi, dans une moindre mesure) - j'y étais simplement indifférente - alors que ces teintes me fascinent à présent, au point que j'en mets trop et partout !

Pas de poissons aujourd'hui, juste une tigresse (qui ne souffre pas la moindre blague, malgré ses couleurs - c'est une entité assez sérieuse que vous trouverez dans Wermob-pilotes !) :

Tigresse

Comme vous l'aurez peut-être remarqué, j'ai un faible pour cette palette kitsch, qui se compose principalement de rose opéra, de violet de cobalt, de turquoise de cobalt clair, de bleu de cobalt (je suis très très cobalt, même si ces couleurs granulent beaucoup (et ne sentent pas très bon !!)), de bleu de manganèse, de vert anglais clair - et de pourpre dioxazine pour les parties sombres des yeux. Et des touches de turquoise de phtalo et de vert émeraude.

J'ai souhaité vous proposer un "pas à pas", malheureusement j'ai négligé de capturer quelques étapes en cours de route :


Dessin initial sur du papier quadrillé, puis report sur le papier aquarelle (Arches) grâce à la table lumineuse.


Fluide à masquer pour les vibrisses et les sinuosités aquatiques.


J'ai sauté quelques étapes... J'ai enlevé la gomme à masquer, comme vous pouvez le voir.


Comme la gomme à masquer ne permet pas de laisser un tracé vraiment net, je triche un peu avec de la gouache blanche.

Vous pouvez retrouver cette tigresse sur Society 6 !

Sinon, je travaille toujours sur Manon et Louette...

... et j'ai construit et habillé une boîte à DEL pour montrer la synthèse additive à des enfants ingrats :

Avec : une DEL RGB, une pile, des boutons récupérés sur un circuit de je-ne-sais-pas-quoi, des ressorts, un boîtier de feutres de chez HEMA (celui contenant les douze feutres fluorescents ; il est bien à recycler en plein de trucs), et un cache en colle de pistocolle pour diffuser la lumière, etc...

L'habillage, c'est du feutre à alcool sur du papier photo : c'est indélébile et bien brillant !

À bientôt pour la suite !

Musique :

  • Borodin, Polovtsian Dances
  • Mendelssohn, Concerto pour violon en mi mineur
  • Schubert, Marche militaire
  • Un peu d'OST du jeu Catherine
  • Un peu d'OST de Final Fantasy VIII

dimanche 8 mars 2015

My Soul's Back

Yep ! Pas mal de nouvelles choses depuis le dernier billet, choses dont le nombre explique justement pourquoi je n'ai pas eu le temps de rédiger ce billet-là plus tôt (et pourquoi le portfolio n'est toujours pas mis à jour, d'ailleurs...).

Je poste donc des choses en vrac :

1. Merci Hachette !

J'ai eu une réponse de Hachette pour mon roman Wermob-pilotes - réponse défavorable à la publication, mais intéressante et encourageante. J'avais déjà reçu des réponses personnalisées (notamment de la part de Pocket Jeunesse) qui m'ont fait plaisir, mais qui n'étaient pas aussi complètes que celle de Hachette. Je suis donc bien contente de pouvoir me servir de ces commentaires bienveillants comme base pour mes corrections.

2. Projets Whisperies !

Je travaille sur deux histoires avec l'éditeur numérique Whisperies. Je compte aussi publier Linotte sur le même site.

Quelques aperçus :

3. Trucs ratés et à refaire

Un genre d'hommage à Rust Cohle, à l'aquarelle... J'aime bien les couleurs, mais le visage est un peu parti en vrille :

Un portrait numérique abandonné en cours de route :

4. Les Petits Débrouillards

Outre mes activités de gribouillage et de griffonnage, j'ai aussi, depuis peu, une activité de débrouillardage. En effet, j'ai le grand plaisir de faire des animations pour les Petits Débrouillards - une association qui a pour objet de promouvoir les sciences auprès du grand public - auprès des jeunes, notamment - d'une manière ludique et "alternative".

Les Petits Débrouillards Auvergne ont lancé une campagne de crowdfunding sur Ulule afin de permettre à Léon le Camion de sillonner les routes d'Auvergne - pour apporter la science gratuitement "en bas de chez vous" et semer des graines de débrouillardise partout !

- page 1 de 12