Le Blog des Couleurs qui croustillent

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Dessins divers - tradi

Acrylique, aquarelle ou feutres à alcool.

Fil des billets

dimanche 18 décembre 2016

Novinkber et decinkber

Comme d'habitude depuis septembre, je suis en retard pour mettre à jour le blog, et c'est encore pire pour le portfolio.

Les dernières gribouilles :

Samain Witch, toujours pour Inktober :

Et une nouvelle Marianne commandée pour des cartes de vœux :

Je vous souhaite de bonnes fêtes !

dimanche 16 octobre 2016

Inktober - première moitié

Hello !

C'est la pleine lune et nous entamons la deuxième moitié du mois d'octobre, le mois d'Inktober et des sorcières.

En effet, malgré tooout mon travail scolaire, j'ai décidé de participer à Inktober cette année. D'une manière assez peu assidue, certes, mais je fais du mieux que je peux. De temps en temps, je contribue aussi au #witchyartchallenge de Vicky Pandora.

Darwi Odrade. J'y ai passé du temps, pour un résultat pas beau. Les joies du tradi pressé...

Witchy art challenge : "an altar" -_-

Witchy art challenge : "a familiar"

Witchy art challenge : "witchcraft tools"

Witchy art challenge : "a book of shadow"

Witchy art challenge : "an apprentice"

Witchy art challenge : "a wiccan witch"

Witchy art challenge : "an hermit witch"

Puis le début de série des loirs...

Enfin, celle d'aujourd'hui, 16 octobre, pour le Witchy art challenge : "a divination witch"

samedi 24 septembre 2016

Equinoxe

Si vous me suivez sur facebook, vous savez pourquoi le blog a été (de nouveau) délaissé. J'ai fait ma rentrée à l'ESPE (M1 MEEF, enseignement dans le 1er degré), et j'ai un emploi du temps très chargé. Si vous me suivez sur facebook, vous savez aussi que j'ai fait quelques petites choses pendant les vacances (beaucoup moins que prévu, mais cet été fut chargé en stages et autres choses contraignantes) :

  • Un dessin pour l'anniversaire d'un copain : Deadpool et Shiklah

  • Une Sakutux pour Aurore

  • Un petit dessin pour célébrer un équinoxe d'automne jazzy

Je n'aurai certainement pas le temps d'écrire cette année, et je ne prends plus de commandes. Je vais tout de même essayer de tenir une certaine discipline, notamment par ma participation à Inktober. J'ai commencé un petit carnet de croquis et d'encres chronométrés !

jeudi 9 juin 2016

Mandala des éléments

Hello,

Je ne suis pas très active depuis quelques temps. Je vis une période un peu compliquée, mais rien de grave. Je me suis mise à la gouache, et cela me détend plutôt bien, d'autant que j'ai choisi dernièrement des sujets plutôt zens.

D'une part, il y a cette vision d'Avalokiteshvara :

D'autre part, il y a le Mandala des éléments qui associe les symboles du Tarot et de la Wicca aux fonctions cognitives de Jung. J'y ai représenté ce que j'ai visualisé en méditant sur les quatre points cardinaux.

1. Sud. Le Feu. L'Intuition.

Un grand feu embrase la nuit. Il emplit l'espace noir et transparent de flammes spiralées qui tourbillonnent de leurs branches fractales jusqu'à former des myriades d'étoiles dansantes. On peut deviner, à l'arrière-plan, une plage où s'achèvent les rouleaux des vagues.

Le feu dessine un arbre sans écorce, formé uniquement par la circulation de la sève scintillante. Le fluide crée des mondes en se condensant, il forme les cônes dorés du sequoia géant. Les vagues reproduisent le modèle de l'arbre : l'eau marine s'enroule, et l'écume jaillit en millions de bulles.

La sève de feu quitte son domaine pour irriguer les autres, les ériger et les soutenir ; les animer, leur donner vie.

2. Ouest. L'Eau. Le Sentiment.

Autrefois, une force malveillante détournait, du domaine de l'Ouest, le cours de la sève ignée. Elle coulait directement vers l'Est, d'où elle remontait ensuite pour former une boucle acide, corrosive.

L'Ouest ne connaissait alors qu'un désert de sable indéfiniment vaste, plongé dans une nuit permanente. Chaque grain de sable espérait recueillir un peu d'humidité, recevoir une quelconque condensation d'eau… En vain. Tout ce qu'ils recevaient, c'était la lumière froide et indifférente des étoiles lointaines, dans une atmosphère désespérément sèche.

Il y avait, dans ce désespoir silencieux, quelque chose de fascinant. Une mélancolie suave glissait sur les dunes répétitives, en se refermant sur elle-même comme un serpent solitaire.

Un jour inespéré, une pluie amoureuse vint abreuver les grains de sable. Le barrage maléfique commença à se fissurer. La sève coula dans les interstices. De la rencontre du sable, de la pluie et du liquide de feu jaillit de la vapeur en quantité. La vapeur s'éleva en doux nuages sereins.

Une brise printanière souffle à présent sur l'ancien désert, métamorphosé en bois et prairies sillonnés de ruisseaux et de rivières. Les rivières scintillent sous les feuillages luxuriants traversés par les rayons dorés du soleil. L'or et le vert dansent joyeusement sur l'eau.

Les villageois se rassemblent sur les rives et forment des rondes. Ils jouent de la musique, rient, chantent et organisent des jeux. Un banquet va avoir lieu dans la prairie. Des fleurs ornent les longs cheveux et les habits colorés des danseurs. Leurs instruments accompagnent harmonieusement le chant des oiseaux.

3. Est. L'Air. La Pensée.

Un filet d'eau de la rivière scintillante se cristallise élégamment en arrivant sur le domaine de l'Est. Les flocons de neige virevoltent dans l'air sain et sec. Sur le ciel d'un bleu profond et pur se détachent, avec une extrême netteté, les sommets blancs des hautes montagnes.

Les aigles observent les sportifs qui dévalent les pentes sur leurs skis. Les skieurs slaloment avec classe, prennent les remontées mécaniques, décollent des bosses pour atterrir avec maîtrise en soulevant la neige poudreuse alentour.

Quelque part, il y a un chalet. Un chalet plein de livres à lire devant le feu de cheminée. De nombreux livres sont sortis de la bibliothèque et forment des grosses piles… Mais ils seront facilement rangés car chacun, bien classé, possède sa place attitrée dans les étagères étiquetées.

4. Nord. La Terre. La Sensation.

Le royaume du Nord est le moins hospitalier et le plus instable des quatre domaines.

J'y pénètre par des marécages et des bourbiers couverts d'un épais brouillard. La boue est rugueuse et irritante, le brouillard empoisonné. Je suffoque. Je débouche sur un cul-de-sac, après une route aride et poussiéreuse, ou bien je suis prise au piège dans une cage de béton. Je ne peux plus respirer.

Parfois, les flocons arrivent de l'Est et promettent de se transformer en roses. Comme les lotus fleurissent en s'élevant au-dessus de la boue, les roses émergent de l'obscurité et l'illuminent. Un jardin de fleurs odoriférantes s'épanouit autour de la fontaine d'eau ignée, sur laquelle se déposent les flocons orientaux.

À l'arrière-plan s'élève un palais aux milliers de chambres tapissées de coussins moelleux et parfumés. Les étoffes et les mains de velours se caressent à la chaude lueur des bougies – lumière douce, et vacillante. Les roses sont pour le crépuscule, les tulipes pour l'aurore. Les hibiscus pour la chaleur de midi, le lilas pour l'après-midi.

Il suffit d'un rien pour que le palais s'écroule, pour que les rosiers s'enfoncent dans la boue. Alors je patauge de nouveau dans la fange, aveuglée par la brume. Mes jambes s'enfoncent plus profondément. Je dois tout reconstruire à partir de la tourbe, malgré mes mouvements entravés et mes sens malmenés.

Je me promets le jardin de roses et la fontaine d'eau ignée. Lorsque le jardin sera fleuri pour de bon, lorsque les roses et le sequoia se rejoindront, c'est un volcan de nectar qui déversera sa manne jusqu'aux confins, et au-delà des frontières ; traversant la plage, survolant les rouleaux d'écume.

Les roses fleuriront au pied du sequoia.

Au milieu de tout cela, il y a la Grand Place, pavée de pierre jaune doré. Il s'agit d'un carrefour et de la place du marché. Des gens s'y croisent et échangent. Ils ne parlent pas tous exactement le même langage, mais ils se comprennent bien. Les échanges sont joyeux et fluides. Plusieurs cours d'eau se rencontrent ici. Au centre de la place s'élance un olivier géant. Ce lieu représente le summum de la civilisation. La paix y règne en permanence et y régnera toujours. Sa joie sereine est imperturbable, son intégrité incorruptible.


Correspondances :

1. Le Sud

Élément : le Feu, l'éclair – plasma

Objets symboliques : le bâton, la baguette

Fonction : Intuition (introvertie : perspective ; extravertie : exploration)

Cette direction regroupe l'imagination, la projection dans le futur, la recherche de possibilités et de sens ; la vision globale, la compréhension spontanée ; l'abstraction, la conceptualisation ; les capacités de développement et synthèse, raisonnement inductif, raisonnement par analogie.

Ce domaine représente la vie intellectuelle-créative, la vie philosophique et spirituelle.

2. L'Ouest

Élément : l'Eau – liquide

Fonction : Sentiment (introverti : intégrité ; extraverti : harmonie)

Objet symbolique : la coupe

Cette direction regroupe la recherche d'intégrité personnelle et le sens moral/éthique, la recherche d'harmonie et le sens esthétique ; l'attachement au subjectif et à l'individuel ; l'intelligence intra et interpersonnelle.

Ce domaine représente principalement la vie affective et sociale.

3. L'Est

Élément : l'Air, l'air sec – gazeux

Fonction : Pensée (introvertie : précision ; extravertie : efficacité)

Objets symboliques : l'épée, le couteau

Cette direction regroupe la recherche d'objectivité, de lois générales et systématiques ; l'intelligence discursive, le raisonnement déductif ; la recherche de cohérence et d'efficacité.

Ce domaine représente la vie intellectuelle et professionnelle, les études.

4. Le Nord

Éléments : la Terre, le terreau et le minéral – solide

Fonction : Sensation (introvertie : mémoire ; extravertie : sensation présente)

Objets symboliques : le denier, le pentacle

Cette direction regroupe l'expérience des cinq sens, la perception des détails concrets, la maîtrise du corps, l'ancrage dans le présent, l'accord avec l'environnement matériel ; l'intelligence pratique.

Ce domaine représente la vie matérielle, corporelle, sensorielle.


Les attributs des différentes fonctions peuvent sembler se chevaucher un peu et diverger de ceux de Jung ou du MBTI. Ils reflètent surtout mon expérience et mes observations. Pour ce qui est du chevauchement, je dirais que les fonctions sont ici représentées en nébuleuses et que, de toute manière, aucune n'existe sans relation avec les autres. De plus, outre la relation « hiérarchique » qui dessine le chemin, j'envisage une dynamique relationnelle plus complexe que cela.

Pour résumer, je dirais que dans cette correspondance entre éléments et fonctions – inscrite dans une perceptive artistique et méditative – toutes les fonctions sont des fonctions cognitives « entières » et pas uniquement des fonctions de Perception (pour Sensation et Intuition) ou des fonctions de Jugement (pour Pensée et Sentiment).

Le MBTI est assez décrié, et il faut avouer que sa dimension commerciale le rend un peu louche. Mais c'est un modèle dont j'apprécie le système symbolique et dans lequel je me retrouve bien, sans doute parce que mes préférences sont très marquées. Je suis très I, très N, très F, très J – très INFJ. L'ordre des fonctions (Ni-Fe-Ti-Se) et leur dynamique éclairent avec une grande justesse mon parcours (et non, cela n'a rien à voir avec un « effet horoscope », j'vous l'dis). J'ai constaté que le modèle fonctionne bien pour les personnes dont les préférences sont nettes ET qui, en même temps, sont parvenues à un certain équilibre en exorcisant déjà quelques démons, ou bien qui n'ont jamais eu à en combattre de très gros (du genre de Malmoth).

Quelques personnages notoirement (ou pas) INFJ : Jane Eyre, Obiwan Kenobi, Lisa Simpson, Darwi Odrade, la fille dans « GIRL » de Japan Animator Expo. On en trouve pas mal chez Disney : Pocahontas, Belle, Elsa...

Une page qui répertorie des personnalités non fictives peut-être INFJ (c'est cool, il y a Lars von Trier, Niels Bohr, Platon, Spinoza, Simone de Beauvoir, Agatha Christie (Conan Doyle aurait été ENTP, lui), Dante et Carl Gustav Jung himself. J'ajouterais bien Hildegarde von Bingen, aussi.) : http://www.celebritytypes.com/infj.php

---

Je vous retrouve bientôt (il va falloir que je me sorte les d... que je me motive) pour un billet sur Exposciences, et en particulier sur la cérémonie de clôture que j'ai eu le bonheur d'organiser et de présenter le 28 mai !

vendredi 22 janvier 2016

Velvet Goldmine

Velvet Goldmine, you stroke me like the rain

Encre Sennelier sur papier Bristol.

Playlist : David Bowie, Space Oddity, Hunky Dory, Low - et Breaking Glass en particulier, que j'ai écoutée en boucle. Ainsi que Velvet Goldmine.

jeudi 16 avril 2015

Feu follet

Une aquarelle faite hier, dont je ne suis pas complètement contente... Mais, au moins, je trouve que la palette est plutôt pas mal !

Step by step :

lundi 6 avril 2015

Soni Sonic

Hello ! J'espère que vous avez passé de bonnes fêtes de Pâques, si vous fêtez Pâques (ou même un quelconque équivalent païen, ou animiste, ou chamanique)... Sinon, j'espère que vous avez passé un bon week-end.

Aquarelle de ce long week-end fleuri :

Nouveau step by step avec la tigresse !


Comme d'habitude, report du dessin, et gomme à masquer si nécessaire. Et là, un peu de couleur déjà posée.


Dans le feu de l'action, j'ai oublié de prendre plus de photos ! Je commence toujours par détailler les yeux. C'est vraiment le plus important pour moi.

Pour ce qui est de la musique... Je me remets au Bollywood :

  • Soni Soni, du film Mohabbatein
  • Zinda Reti Hain Mohabbatein
  • Bole Chudiyan, de La famille indienne

mercredi 1 avril 2015

Let it spring

Quand j'étais très petite, il y avait deux choses que j'aimais particulièrement faire à l'école : colorier tous les carreaux des arlequins et toutes les écailles des poissons d'Avril. Ah, et décorer les œufs de Pâques, aussi... Aujourd'hui, finalement, la nature de mes activités favorites n'a pas énormément changé. En revanche, ma palette de prédilection, oui : haute comme trois pommes, le rose et le magenta étaient naturellement exclus de ma palette (le vert aussi, dans une moindre mesure) - j'y étais simplement indifférente - alors que ces teintes me fascinent à présent, au point que j'en mets trop et partout !

Pas de poissons aujourd'hui, juste une tigresse (qui ne souffre pas la moindre blague, malgré ses couleurs - c'est une entité assez sérieuse que vous trouverez dans Wermob-pilotes !) :

Tigresse

Comme vous l'aurez peut-être remarqué, j'ai un faible pour cette palette kitsch, qui se compose principalement de rose opéra, de violet de cobalt, de turquoise de cobalt clair, de bleu de cobalt (je suis très très cobalt, même si ces couleurs granulent beaucoup (et ne sentent pas très bon !!)), de bleu de manganèse, de vert anglais clair - et de pourpre dioxazine pour les parties sombres des yeux. Et des touches de turquoise de phtalo et de vert émeraude.

J'ai souhaité vous proposer un "pas à pas", malheureusement j'ai négligé de capturer quelques étapes en cours de route :


Dessin initial sur du papier quadrillé, puis report sur le papier aquarelle (Arches) grâce à la table lumineuse.


Fluide à masquer pour les vibrisses et les sinuosités aquatiques.


J'ai sauté quelques étapes... J'ai enlevé la gomme à masquer, comme vous pouvez le voir.


Comme la gomme à masquer ne permet pas de laisser un tracé vraiment net, je triche un peu avec de la gouache blanche.

Vous pouvez retrouver cette tigresse sur Society 6 !

Sinon, je travaille toujours sur Manon et Louette...

... et j'ai construit et habillé une boîte à DEL pour montrer la synthèse additive à des enfants ingrats :

Avec : une DEL RGB, une pile, des boutons récupérés sur un circuit de je-ne-sais-pas-quoi, des ressorts, un boîtier de feutres de chez HEMA (celui contenant les douze feutres fluorescents ; il est bien à recycler en plein de trucs), et un cache en colle de pistocolle pour diffuser la lumière, etc...

L'habillage, c'est du feutre à alcool sur du papier photo : c'est indélébile et bien brillant !

À bientôt pour la suite !

Musique :

  • Borodin, Polovtsian Dances
  • Mendelssohn, Concerto pour violon en mi mineur
  • Schubert, Marche militaire
  • Un peu d'OST du jeu Catherine
  • Un peu d'OST de Final Fantasy VIII

dimanche 8 mars 2015

My Soul's Back

Yep ! Pas mal de nouvelles choses depuis le dernier billet, choses dont le nombre explique justement pourquoi je n'ai pas eu le temps de rédiger ce billet-là plus tôt (et pourquoi le portfolio n'est toujours pas mis à jour, d'ailleurs...).

Je poste donc des choses en vrac :

1. Merci Hachette !

J'ai eu une réponse de Hachette pour mon roman Wermob-pilotes - réponse défavorable à la publication, mais intéressante et encourageante. J'avais déjà reçu des réponses personnalisées (notamment de la part de Pocket Jeunesse) qui m'ont fait plaisir, mais qui n'étaient pas aussi complètes que celle de Hachette. Je suis donc bien contente de pouvoir me servir de ces commentaires bienveillants comme base pour mes corrections.

2. Projets Whisperies !

Je travaille sur deux histoires avec l'éditeur numérique Whisperies. Je compte aussi publier Linotte sur le même site.

Quelques aperçus :

3. Trucs ratés et à refaire

Un genre d'hommage à Rust Cohle, à l'aquarelle... J'aime bien les couleurs, mais le visage est un peu parti en vrille :

Un portrait numérique abandonné en cours de route :

4. Les Petits Débrouillards

Outre mes activités de gribouillage et de griffonnage, j'ai aussi, depuis peu, une activité de débrouillardage. En effet, j'ai le grand plaisir de faire des animations pour les Petits Débrouillards - une association qui a pour objet de promouvoir les sciences auprès du grand public - auprès des jeunes, notamment - d'une manière ludique et "alternative".

Les Petits Débrouillards Auvergne ont lancé une campagne de crowdfunding sur Ulule afin de permettre à Léon le Camion de sillonner les routes d'Auvergne - pour apporter la science gratuitement "en bas de chez vous" et semer des graines de débrouillardise partout !

vendredi 19 décembre 2014

Haberophas

Æther 5 : Haberophas. Haberophas est aussi un personnage de Wermob-pilotes. Et il est, d'ailleurs, un (ex)Wermob-pilote lui-même.

J'ai recyclé un vieux fond fait d'une manière un peu aléatoire, qui traînait depuis un an dans mon carton à dessins... Je dessinerai sûrement un Haberophas un peu plus net, prochainement.

Aquarelle et gouache.

Palette principale : or quinacridone, rose opéra et mon très très cher violet de cobalt.

vendredi 5 décembre 2014

Ether étoilé

Par nécessité médicale, j'ai lâché mes feutres pour un bon moment. Voici donc un nouvel Æther : Æther 4 - Nocturne. Aquarelle, gouache dorée et... gommettes-étoiles *_*

Je la trouve plus chouette encadrée :

samedi 29 novembre 2014

Ether or et bleu

Æther 3 - Fin d'un Monde. Encore du collage et du feutre, mais je dois vraiment faire une pause parce que les vapeurs m'irritent trop la gorge et le nez. J'ai mal. ;_;

Un monde s'achève.
Le nouveau monde est en vous.

lundi 24 novembre 2014

Arcane XV - Yaldabaoth

/!\Attention/!\ - contenu suggestif - éloignez les enfants et cliquez pour voir l'image en entier.

C'était parti pour être une pièce de la série Æther, et finalement c'est devenu un arcane de Tarot. Une interprétation de l'Arcane XV - Le Diable.


Le Diable de Camoin et Jodorowsky

Les mots clés de cet arcane : passion, désir, séduction, pouvoir, argent, tentation, domination, manipulation, pulsion sexuelle, pulsion de mort, magnétisme, perversité, perversion, narcissisme, orgueil, obsession, matérialisme, cynisme, cruauté... Cette carte n'est pas complètement négative, bien sûr. Elle est plutôt de bon augure dans le domaine de la création artistique... Mais bon là, en l'occurrence, c'est Yaldabaoth, le démiurge capitaliste et pétrolivore qui nous gouverne. Il vaut mieux l'abattre.

En bas, deux vers de John Keats piqués dans deux poèmes différents :

With sanguine feverous boiling gurge of pulse
Above her, on a crag's uneasy shelve

J'ai renoué avec une vive passion de mon enfance : le collage. Des éléments trouvés dans un vieux numéro du Point (décembre 2006 O_o) que je gardais sûrement à cause du petit dossier sur la Renaissance... J'aurais pu trouver plus pertinent que ces machins-là, mais je n'avais pas 100000 magazines découpables non plus !

  • La place Vendôme, trouvée sur une page de pub pour je ne sais plus quel produit de luxe
  • Quartier d'affaires de Pudong à Shanghai
  • Téléphone portable signé Vertu et Boucheron. Rubis et or 18 carats, diamants, saphirs et émeraudes. Très joli. Je me le serais bien offert s'il avait été... genre... 30000 euros moins cher ?
  • Montre Breitling - Bentley Motors T.

Vous souvenez-vous que j'avais déjà dessiné cet arcane ? J'ai un peu honte de mon vieux Tarot (jamais terminé), mais j'aime toujours bien celui-là (/!\Attention/!\ - contenu suggestif - éloignez les enfants et cliquez pour voir l'image en entier) :

Prochainement : un nouveau collage. Avec de l'aquarelle, pas avec des feutres : ça commence à m'irriter la gorge. =(

samedi 22 novembre 2014

Ether - un point c'est lui

Je continue dans ma lancée : Æther 2 - Nazirias. Il a la pêche, le Nazirias. C'est normal : c'est un personnage de Wermob-pilotes.

Je ne suis pas contente du visage, mais bon, c'est du tradi : je ne peux plus le corriger au risque de faire quelque chose d'encore pire. =( Alors il restera comme ça... Je suis quand même satisfaite du rendu, globalement.

Même procédé que Æther 1. Feutres, crayons de couleur, aquarelle, gouache blanche.

En faisant le premier Æther, j'avais écouté du Nosfell (les deux premiers albums). Mais là, allez savoir pourquoi, j'ai tourné à la playlist niaise. Allez, je vous donne ma love playlist pour le fun :

  • Can't Help Falling in Love, Elvis Presley
  • re Can't Help Falling in Love, interprétée cette fois par Klaus Nomi. Stro bôôô ;_;
  • Unchained Melody, Ricky Nelson
  • Edith Piaf : La Vie en rose ; La Foule ; Padam Padam
  • Je te dis vous, Patricia Kaas (souvenir d'enfance, celle-là)
  • I Will Always Love You, celle de Dolly Parton et celle de Whitney Houston
  • I Was Made for Lovin' You, KISS !
  • Un point c'est toi, Zazie (le remix-extended)
  • Blindfold, Morcheeba
  • Madonna : Love Profusion, La Isla Bonita, Like a Prayer... (roooh bah oui, j'aime Madonna. ça va, hein. On a tous nos petits péchés, mignons ou pas. Comme le dit Giedré : qui sommes-nous pour juger ?)
  • Et tout plein d'autres. J'aime bien le Love Album d’Anaïs. Oh puis y a bien du Muse et du Placebo qui traîne dans la playlist également... Mais ça, ça fait partie de mes marronniers.

lundi 17 novembre 2014

Ether et acajou

Ouuuh que ça fait du bien de se remettre un peu au tradi ! Surtout quand je reprends tout en même temps : les feutres, les crayons de couleur et un peu d'aquarelle.

Je vous présente donc le fruit de mon travail d'hier : Æther 1.

Pour la technique, j'ai un peu expérimenté. Dans un premier temps, je pensais utiliser la même technique que celle de Cammiyu (je vous invite à regarder ses très belles œuvres sur son joli blog (argh, le mien fait trop pitié, faudrait vraiment qu'je fasse kek chose)), mais finalement j'ai opté pour un procédé un peu différent, car ça me faisait vraiment flipper d'utiliser des feutres à alcool et de l'aquarelle sur un même papier.

Malheureusement, je n'ai pas de photos de WIP pour illustrer les étapes... Mais les voici quand même :

1. Le personnage éthéréen

- dessin sur du papier Bristol
- premiers traits aux crayons de couleur
- première couche de feutres à alcool (Promarker)
- renforcement des ombres et lignes sinueuses aux crayons de couleur
- de nouveau plusieurs couches de feutres pour renforcer la couleur et "fixer" le crayon de couleur
- encrage avec des feutres Faber Castell à encre de Chine sépia et sanguine

2. Le fond

Je tenais à faire le fond à l'aquarelle sur un papier qui serait assez praticable pour mes feutres "encreurs" si besoin. Donc, un papier avec un grain assez fin - et donc, pas du papier aquarelle - mais qui permettrait quand même à la peinture de déployer ses effets. J'ai ainsi utilisé du papier Canson à dessin tout bête, que j'ai collé sur une feuille Bristol format A4 pour éviter qu'elle gondole. J'étais assez dubitative mais, finalement, cela a très bien fonctionné.

J'ai donc peint mon fond à l'aquarelle et ajouté les lignes sinueuses aux crayons de couleur, avec un peu de feutre Faber Castell en plus. Puis encore des couches d'aquarelle, et un peu de gouache blanche.

3. L'assemblage

J'ai découpé mon personnage en laissant des contours blancs, et je l'ai collé sur la feuille Canson.

Je suis assez contente du résultat : la différence de grain contribue à faire ressortir le personnage, même si cela ne se voit pas trop au scan (surtout parce que les couleurs, elles, sont trop uniformes =(). J'avais déjà utilisé la méthode du collage de personnage-bristol sur fond-canson pour mon triptyque AnaganA (dont j'ai enlevé les images du blog, parce que je n'en suis pas complètement satisfaite et compte le retravailler), et je la réutiliserai pour Æther 2 !

Ah, et sinon, je viens de me mettre aux meubles. Je commence à plancher sur un projet, une petite histoire proposée sur le site Whisperies. Pour les besoins de l'histoire, j'ai imaginé une commode. Je dois réviser sérieusement ma perspective : ça fait mal !

lundi 14 juillet 2014

La Bretagne et lego

Encore des entrelacs, de l'écume, et une Nicole pour ce qui sera peut-être une illustration pour mon roman AnaganA : Chrysalide. (il faudra peut-être que je songe à trouver un autre titre, d'ailleurs...)

Feutres à alcool sur papier layout.

Et ma future maison :

jeudi 26 juin 2014

Salade quatre saisons aux algues bretonnes

Cela fait trop longtemps que je ne suis pas allée dans mon Morbihan chéri ! Et ce n'est toujours pas cet été que j'entendrai de nouveau loup, le renard et la belette, que j'entendrai le loup et le renard chanter. Alors, pour compenser, j'ai dessiné ces cartes pour mon dernier concours facebook : Hermine en Hiver, Renard en Automne, Louve au Printemps et Chat en Été. Feutres à alcool sur cartes Bristol, format 12,5 x 7,5 cm.

Toujours pas de portfolio, par contre... =(

Musiques écoutées pendant les entrelacements :

The Origin of Fire, Hildegard von Bingen

Renaissance de la Harpe Celtique, Alan Stivell

dimanche 22 juin 2014

Il en faut peu pour etre heureux

Coucou ! Toujours pas de portfolio qui fonctionne ! Pourtant, j'aurais peut-être quelques petites choses à y ajouter, enfin !

Quand j'étais enfant, je dessinais tout le temps. Je me souviens en particulier d'une époque où j'avais une belle pochette de feutres d'au moins... 32 couleurs différentes ! Je devais avoir entre huit et dix ans. Mes couleurs préférées étaient alors le jaune citron et le turquoise - deux couleurs aussi vives que claires, lumineuses et fraîches (je crois que c'était des stabilo...). J'aimais aussi beaucoup les dégradés d'orange et de rose mêlés, mais surtout aux crayons de couleur.
Mon animal fétiche était le chat. Je dessinais donc beaucoup de chats humanoïdes, des Bastet parées de bijoux jaune citron dans des environnements antico-mystico-fantasy-SF. Je ne sais plus si, à l'époque, Xena passait déjà à la télé, mais j'aimais dessiner le week-end devant des séries de ce genre.
Aujourd'hui, ma fille Apolline a presque trois ans. Ses couleurs préférées sont le jaune et toutes les nuances d'orange. Elle aime aussi le blanc. Elle n'aime pas trop le violet, et pas du tout le noir.
Son animal fétiche est la souris. Son inséparable Doudou est un muridé blanc et rose (le mien était une oursonne beige en marinière blanche et rose).
Apolline est très attachée à ses livres. La lecture (avec ses parents) et la simili-lecture (toute seule) sont ses activités favorites. (Petit rat de bibliothèque ?) Elle a des bonnes joues, mais elle est toute fine, toute menue. (Petit rat de l'Opéra ?) Elle s'intéresse aussi beaucoup aux voitures, aux moyens de transport d'une manière générale. (Future championne de ra(t)llye ?)

Le dessin ci-dessus représente donc une sorte de fusion d'Apolline avec son Doudou. Aux feutres à alcool sur du papier Bristol. Je ferais bien d'autres colo aux Promarker prochainement... (le problème, c'est que ça a la fâcheuse tendance à déclencher des migraines !)

Et quelques dessins faits au stylo bille, le week-end dernier, alors que je n'étais pas chez moi et n'avais pas emmené grand-chose d'autre pour dessiner.

Et un petit hommage à une camarade de Compagnie Libre :

lundi 16 décembre 2013

Des vacances, des vraies.

Sisters and brothers,

J'ai décidé de prendre des vacances. De vraies vacances mentales, pendant lesquelles je tâcherai de dilater dans mon esprit une bulle de pure vacuité pour provoquer un appel d'air tempétueux et régénérateur. De vraies vacances pendant lesquelles je n'aurai même pas envie de toucher un crayon, ni de juger mon travail, ni de faire des projets, ni de m'auto-flageller pour mon incompétence, toussa ; juste envie de lire tranquillement tous les bouquins qui traînent depuis trop longtemps sur mes étagères poussiéreuses et de regarder quelques séries avec des héroïnes badass qui maravent des vampires, des démons, des dieux ou autres saloperies.
En somme, je compte entreprendre une expérience inédite pour moi : entrer dans un état d'esprit purement réceptif, dans lequel je ne me prendrai pas le chou.

Je ne me déconnecterai pas que de ma créativité compulsive qui tourne à vide, mais aussi de facebook et d'Internet en général, de tous ces trucs qui mangent le temps et sucent l'attention. ça ne fera pas de mal.

En attendant et en espérant ce vent frais qui viendra me décrasser les dendrites et les axones, je vous pose juste un nouveau totem. Je me suis améliorée en belette, je crois.


Je vous retrouverai donc probablement au mois de janvier, voire de février - avec, je l'espère, les neurones oxygénés et les chakras qui turbinent.

Bisous.


mercredi 16 octobre 2013

Mon coeur balance

Les Créatures du Zodiaque étaient en peu délaissées ces derniers temps. Il y avait notamment un signe pour lequel j'étais vraiment peu inspirée : la Balance. Mais, récemment, une étoile filante (en forme de Balance, justement) m'a donné un petit coup de fouet. Voilà donc la première aquarelle de ce signe siiiii charmant. Je ne sais pas trop si j'en suis contente ou non, encore... =/ Il faut vraiment que je m'entraîne à dessiner les muscles des bras et des jambes.

( Je. Veux. Un. Modèle.
Un modèle vivant, cela va sans dire. Messieurs, contactez-moi par mail pour postuler. )

Pas vraiment contente, donc. Mais de toute façon, des Balances, je risque d'en refaire un certain nombre.


Aquarelle et touches de gouache blanche sur papier Arches, environ 56 x 39 cm.
La Balance, selon Ptolémée : domicile de Vénus, lieu d'exaltation de Saturne.


Cette aquarelle s'inscrit donc dans la série du Zodiaque, mais elle servira également d'illustration au recueil de poèmes sur lequel je travaille actuellement : Trous noirs et roses aurores. D'autres aquarelles zodiacales viendront de même s'y insérer. Au programme : des trous noirs, donc ; des trous noirs, des pulsars, des naines blanches amoureuses et autres astres passionnés, ainsi qu'une princesse martienne et une marquise en patins à roulettes.

J'en profite pour vous réorienter vers les quelques billets de ce blog qui effleurent le sujet (des trous noirs <3) : TROUS NOIRS .

~~~

Et des NEWS évènementielles : j'aurai un stand au Marché de Noël de Volvic, qui aura lieu le 1er décembre. Où vous trouverez quelques chats, bien sûr, ainsi que du zodiaque et des cartes celtiques pour offrir ou vous faire plaisir.

- page 1 de 3