Gaël, l'alchimiste libertin, émule de Hyacinth. Méfie-toi, petite Alice : si la fortune t'attire dans l'antre de cet alchimiste, sache qu'aux échecs il est imbattable. Son esprit se dilatera jusqu'à t'enrober, tandis son coeur nourri d'orgueil restera glacé. Et ton coeur brûlera, mais d'une fièvre oppressée !

Je me suis follement énamourée de ma tablette graphique (et de Gimp)... Mais il m'a fallu tout de même trois jours pour venir à bout de ce dessin ! Dont une journée à me demander à quoi mon ciel devrait ressembler, à barbouiller, gribouiller et gommer des étoiles et des nuages, jusqu'à enfin arriver à ce résultat... provisoire. La dentelle noire est issue d'un motif que j'ai trouvé dans le film d'animation Azur et Asmar (somptueux). J'adore les mosaïques musulmanes d'étoiles et d'entrelacs. Les ornements de la veste de Gaël sont formés de 'tampons', des brosses que j'ai trouvées sur ce site. Mais je vais peut-être créer mes propres brosses pour éviter les contraintes des licences. Puis parce que j'ai envie de créer des brosses.

Devrais-je foncer ses cheveux ? Eclairer la dentelle ? J'ai un assez mauvais aperçu des couleurs, parce que je les ai peintes sur mon ordi portable (avec les contrastes qui varient bizarrement selon l'inclinaison de l'écran), donc nous verrons, dans une prochaine version 1.1. (Pour une grosse image, voir le site. Certains détails sont chouettes.)

Version aurore :

Il existe aussi une version "crépuscule".

Musiques écoutées pendant la mise en couleurs : Manuel de Falla, le ballet L'Amour sorcier et Muse, l'album Origin of symmetry.