Afin de nous contraindre à faire le ménage avec un peu plus de sérieux, j'ai assigné à chaque pièce de notre nouvel appartement splendide un dieu.


Iris, déesse du Couloir (et de l'Entrée, du Balcon, des Placards), vous informe que d'Ouest en Est vous honorerez :


Athéna, déesse du Salon. Ordre et quiétude.


Hestia-Déméter, déesse de la Cuisine. Chaleur et générosité.


Hermes, dieu du Bureau. Work & Geek, Ordre et Chaos.


Morphée, dieu de la Chambre. Douceur et sérénité.


Dionysos, dieu des WC. Où le kitsch est roi !


Enfin, Apollon, dieu de la Salle de Bain. Là, tout n'est qu'hygiène et beauté, luxe, bulle et volupté.

Quant aux autres limites d'Oppenheimer, je les mettrai après mon retour du Maroc, puisque je pars après-demain et que Oppenheimer II n'est pas encore terminée, contrairement à Oppenheimer III. Je vais essayer d'écrire, pendant ce séjour... Et surtout, finir Asmodééée !

Vous constaterez qu'un mince détail a changé dans la page des personnages principaux, sur le site. Ils continuent de prendre de l'indépendance, et cela se voit jusqu'aux noms : leurs premières sources d'inspiration, leurs parents, ne sont plus que de pâles fantômes anonymes. Il était temps !
~ici~