Extrait du chapitre 1 : Le Temple carré :

La Géante rouge

La géante rouge emplissait le ciel. La route en faisait le tour. La surface sanglante et boursouflée de l'étoile était sillonnée par des spirales noires qui formaient des yeux multiples et des crochets meurtriers. Les voitures se pressaient sur l'asphalte fondu pour échapper au feu du soleil agonisant, car on savait qu'il continuerait à enfler. Mais la piste était circulaire. On ne s'éloignait jamais définitivement de la géante rouge. Il n'y avait aucune échappatoire.
Nicole et Gaël, tendus sur les sièges arrière de l'une de ces voitures de Panurge, savaient qu'ils n'en réchapperaient pas. Ils se demandaient si l'adulte au volant en était conscient. L'adulte au volant... Qui était-ce ? Nicole avait du mal à distinguer ne serait-ce que sa silhouette dans la pesante lumière de l'étoile vultueuse. C'était leur mère, ou Gabriel, peut-être... Ou... Non, ces mains... C'était celles...
La personne était lumineuse. Ses cheveux étaient longs. Ils paraissaient bleus, malgré la lumière sanguine qui submergeait tout. Cette chevelure perçait la pesanteur du rouge et offrait aux enfants une onde de fraîcheur. Les cheveux se déployaient comme de la soie liquide. Ils rayonnaient d'un azur absolu, clair comme le jour et profond comme la nuit. Comme le voile de la Vierge.
Mais ce n'était pas une vierge, c'était un homme. Quelqu'un de grand. Très grand. Très lumineux. Très bleu. Turquoise, argent, azur et indigo, parsemé d'étoiles d'or.
Un souvenir azur.