1. Un design original et fabuleux.

Il est mimi et délicat, semblable à un oisillon. Quelle superbe chevelure, avec ces mèches élégamment dégradées et ces plumes assorties ! Elle doit être bien douce au toucher.

Deux beaux artworks de Toshiyuki Itahana et celui de Yoshitaka Amano (cliquez sur les vignettes) :

Encore plus de plumes lorsqu'il entre en transe :


2. Un goût sûr en matière de décoration et une indéniable culture artistique, littéraire et technique.

Il a certainement dessiné lui-même les plans de son château du désert.
Cliquez sur les vignettes.



3. Un sens fascinant de l'humour et une imagination fertile.

Comment résister ?


4. Des hanches de déesse babylonienne.

J'aurais pu inclure ce quatrième point dans le premier, mais non. Car c'est plus qu'un simple point de design. Sa morphologie très féminine a pu prêter à confusion lorsque les premières images du jeu sont sorties... On aurait pu croire à un antagoniste féminin, ce qui aurait été sympa, d'ailleurs.

Je n'aime pas trop son design dans Dissidia, car je trouve ses traits trop durs. Je préfère sa douceur et sa girondité d'origine (même si cela ne se voit pas forcément beaucoup dans mon fanart, en fait...).

En filipino, "kuya" signifie "grand frère". En astrologie védique, le Seigneur Kuja gouverne la planète Mars, associée la guerre. Or, Kuja sème la discorde et organise les guerres, mais il est un mage et pas - mais alors pas du tout - un guerrier.

Kuja est aussi un nom hindou associé à la déesse Durga. Durga, c'est la déesse qui chevauche un tigre et personnifie en quelque sorte l'énergie universelle. Elle est vénérée sous plusieurs formes, dont une forme guerrière. Les déesses Ishtar (babylonienne et assyrienne) et Inanna (sumérienne) sont également des déesses de la guerre (ainsi que de l'amour physique). Elles revêtent un aspect hermaphrodite, et leur manifestation sidérale brille en la planète Vénus. Elles régissent la vie et la mort, le passage entre les deux. Or, Kuja est lui aussi une sorte de "passeur". Ou, en tout cas, un faucheur. Il fauche les vies et récolte les âmes... pour des usages pas très sympa.

L'équivalent phénicien d'Ishtar est Astarté, liée à la fois à Vénus et à la Lune. Le personnage de Kuja présente aussi un caractère lunaire assez important : sa sensibilité, ses couleurs dominantes argentées et violettes... Et plein d'autres choses trop spoilantes pour que j'en parle (même si j'en ai déjà dites quelques unes >.>)

Bref, Kuja est martien, vénusien, lunaire, et il a même un petit soleil intérieur. C'est pas mignon tout plein, ça ?

Playlist :

  • Kuja's theme, FFIX OST
  • The Darkness of Eternity / Dark Messenger, FFIX OST
  • Ipsen's Heritage, FFIX OST (Theme du chapeau d'Ipsen, qui reprend le thème principal du jeu)
  • Not Alone, FFIX OST
  • Protecting My Devotion, FFIX OST
  • Rose of May, FFIX OST
  • Erik Satie, Gnossiennes n°1 et n°3
  • Beethoven, Sonate pour violoncelle et piano n°1 : Finale "Rondo : Allegro vivace"
  • Muse, Microcuts
  • Quelques éléments de la BO de Star Wars VII. Notamment le thème de Rey.