Hello,

Je ne suis pas très active depuis quelques temps. Je vis une période un peu compliquée, mais rien de grave. Je me suis mise à la gouache, et cela me détend plutôt bien, d'autant que j'ai choisi dernièrement des sujets plutôt zens.

D'une part, il y a cette vision d'Avalokiteshvara :

D'autre part, il y a le Mandala des éléments qui associe les symboles du Tarot et de la Wicca aux fonctions cognitives de Jung. J'y ai représenté ce que j'ai visualisé en méditant sur les quatre points cardinaux.

1. Sud. Le Feu. L'Intuition.

Un grand feu embrase la nuit. Il emplit l'espace noir et transparent de flammes spiralées qui tourbillonnent de leurs branches fractales jusqu'à former des myriades d'étoiles dansantes. On peut deviner, à l'arrière-plan, une plage où s'achèvent les rouleaux des vagues.

Le feu dessine un arbre sans écorce, formé uniquement par la circulation de la sève scintillante. Le fluide crée des mondes en se condensant, il forme les cônes dorés du sequoia géant. Les vagues reproduisent le modèle de l'arbre : l'eau marine s'enroule, et l'écume jaillit en millions de bulles.

La sève de feu quitte son domaine pour irriguer les autres, les ériger et les soutenir ; les animer, leur donner vie.

2. Ouest. L'Eau. Le Sentiment.

Autrefois, une force malveillante détournait, du domaine de l'Ouest, le cours de la sève ignée. Elle coulait directement vers l'Est, d'où elle remontait ensuite pour former une boucle acide, corrosive.

L'Ouest ne connaissait alors qu'un désert de sable indéfiniment vaste, plongé dans une nuit permanente. Chaque grain de sable espérait recueillir un peu d'humidité, recevoir une quelconque condensation d'eau… En vain. Tout ce qu'ils recevaient, c'était la lumière froide et indifférente des étoiles lointaines, dans une atmosphère désespérément sèche.

Il y avait, dans ce désespoir silencieux, quelque chose de fascinant. Une mélancolie suave glissait sur les dunes répétitives, en se refermant sur elle-même comme un serpent solitaire.

Un jour inespéré, une pluie amoureuse vint abreuver les grains de sable. Le barrage maléfique commença à se fissurer. La sève coula dans les interstices. De la rencontre du sable, de la pluie et du liquide de feu jaillit de la vapeur en quantité. La vapeur s'éleva en doux nuages sereins.

Une brise printanière souffle à présent sur l'ancien désert, métamorphosé en bois et prairies sillonnés de ruisseaux et de rivières. Les rivières scintillent sous les feuillages luxuriants traversés par les rayons dorés du soleil. L'or et le vert dansent joyeusement sur l'eau.

Les villageois se rassemblent sur les rives et forment des rondes. Ils jouent de la musique, rient, chantent et organisent des jeux. Un banquet va avoir lieu dans la prairie. Des fleurs ornent les longs cheveux et les habits colorés des danseurs. Leurs instruments accompagnent harmonieusement le chant des oiseaux.

3. Est. L'Air. La Pensée.

Un filet d'eau de la rivière scintillante se cristallise élégamment en arrivant sur le domaine de l'Est. Les flocons de neige virevoltent dans l'air sain et sec. Sur le ciel d'un bleu profond et pur se détachent, avec une extrême netteté, les sommets blancs des hautes montagnes.

Les aigles observent les sportifs qui dévalent les pentes sur leurs skis. Les skieurs slaloment avec classe, prennent les remontées mécaniques, décollent des bosses pour atterrir avec maîtrise en soulevant la neige poudreuse alentour.

Quelque part, il y a un chalet. Un chalet plein de livres à lire devant le feu de cheminée. De nombreux livres sont sortis de la bibliothèque et forment des grosses piles… Mais ils seront facilement rangés car chacun, bien classé, possède sa place attitrée dans les étagères étiquetées.

4. Nord. La Terre. La Sensation.

Le royaume du Nord est le moins hospitalier et le plus instable des quatre domaines.

J'y pénètre par des marécages et des bourbiers couverts d'un épais brouillard. La boue est rugueuse et irritante, le brouillard empoisonné. Je suffoque. Je débouche sur un cul-de-sac, après une route aride et poussiéreuse, ou bien je suis prise au piège dans une cage de béton. Je ne peux plus respirer.

Parfois, les flocons arrivent de l'Est et promettent de se transformer en roses. Comme les lotus fleurissent en s'élevant au-dessus de la boue, les roses émergent de l'obscurité et l'illuminent. Un jardin de fleurs odoriférantes s'épanouit autour de la fontaine d'eau ignée, sur laquelle se déposent les flocons orientaux.

À l'arrière-plan s'élève un palais aux milliers de chambres tapissées de coussins moelleux et parfumés. Les étoffes et les mains de velours se caressent à la chaude lueur des bougies – lumière douce, et vacillante. Les roses sont pour le crépuscule, les tulipes pour l'aurore. Les hibiscus pour la chaleur de midi, le lilas pour l'après-midi.

Il suffit d'un rien pour que le palais s'écroule, pour que les rosiers s'enfoncent dans la boue. Alors je patauge de nouveau dans la fange, aveuglée par la brume. Mes jambes s'enfoncent plus profondément. Je dois tout reconstruire à partir de la tourbe, malgré mes mouvements entravés et mes sens malmenés.

Je me promets le jardin de roses et la fontaine d'eau ignée. Lorsque le jardin sera fleuri pour de bon, lorsque les roses et le sequoia se rejoindront, c'est un volcan de nectar qui déversera sa manne jusqu'aux confins, et au-delà des frontières ; traversant la plage, survolant les rouleaux d'écume.

Les roses fleuriront au pied du sequoia.

Au milieu de tout cela, il y a la Grand Place, pavée de pierre jaune doré. Il s'agit d'un carrefour et de la place du marché. Des gens s'y croisent et échangent. Ils ne parlent pas tous exactement le même langage, mais ils se comprennent bien. Les échanges sont joyeux et fluides. Plusieurs cours d'eau se rencontrent ici. Au centre de la place s'élance un olivier géant. Ce lieu représente le summum de la civilisation. La paix y règne en permanence et y régnera toujours. Sa joie sereine est imperturbable, son intégrité incorruptible.


Correspondances :

1. Le Sud

Élément : le Feu, l'éclair – plasma

Objets symboliques : le bâton, la baguette

Fonction : Intuition (introvertie : perspective ; extravertie : exploration)

Cette direction regroupe l'imagination, la projection dans le futur, la recherche de possibilités et de sens ; la vision globale, la compréhension spontanée ; l'abstraction, la conceptualisation ; les capacités de développement et synthèse, raisonnement inductif, raisonnement par analogie.

Ce domaine représente la vie intellectuelle-créative, la vie philosophique et spirituelle.

2. L'Ouest

Élément : l'Eau – liquide

Fonction : Sentiment (introverti : intégrité ; extraverti : harmonie)

Objet symbolique : la coupe

Cette direction regroupe la recherche d'intégrité personnelle et le sens moral/éthique, la recherche d'harmonie et le sens esthétique ; l'attachement au subjectif et à l'individuel ; l'intelligence intra et interpersonnelle.

Ce domaine représente principalement la vie affective et sociale.

3. L'Est

Élément : l'Air, l'air sec – gazeux

Fonction : Pensée (introvertie : précision ; extravertie : efficacité)

Objets symboliques : l'épée, le couteau

Cette direction regroupe la recherche d'objectivité, de lois générales et systématiques ; l'intelligence discursive, le raisonnement déductif ; la recherche de cohérence et d'efficacité.

Ce domaine représente la vie intellectuelle et professionnelle, les études.

4. Le Nord

Éléments : la Terre, le terreau et le minéral – solide

Fonction : Sensation (introvertie : mémoire ; extravertie : sensation présente)

Objets symboliques : le denier, le pentacle

Cette direction regroupe l'expérience des cinq sens, la perception des détails concrets, la maîtrise du corps, l'ancrage dans le présent, l'accord avec l'environnement matériel ; l'intelligence pratique.

Ce domaine représente la vie matérielle, corporelle, sensorielle.


Les attributs des différentes fonctions peuvent sembler se chevaucher un peu et diverger de ceux de Jung ou du MBTI. Ils reflètent surtout mon expérience et mes observations. Pour ce qui est du chevauchement, je dirais que les fonctions sont ici représentées en nébuleuses et que, de toute manière, aucune n'existe sans relation avec les autres. De plus, outre la relation « hiérarchique » qui dessine le chemin, j'envisage une dynamique relationnelle plus complexe que cela.

Pour résumer, je dirais que dans cette correspondance entre éléments et fonctions – inscrite dans une perceptive artistique et méditative – toutes les fonctions sont des fonctions cognitives « entières » et pas uniquement des fonctions de Perception (pour Sensation et Intuition) ou des fonctions de Jugement (pour Pensée et Sentiment).

Le MBTI est assez décrié, et il faut avouer que sa dimension commerciale le rend un peu louche. Mais c'est un modèle dont j'apprécie le système symbolique et dans lequel je me retrouve bien, sans doute parce que mes préférences sont très marquées. Je suis très I, très N, très F, très J – très INFJ. L'ordre des fonctions (Ni-Fe-Ti-Se) et leur dynamique éclairent avec une grande justesse mon parcours (et non, cela n'a rien à voir avec un « effet horoscope », j'vous l'dis). J'ai constaté que le modèle fonctionne bien pour les personnes dont les préférences sont nettes ET qui, en même temps, sont parvenues à un certain équilibre en exorcisant déjà quelques démons, ou bien qui n'ont jamais eu à en combattre de très gros (du genre de Malmoth).

Quelques personnages notoirement (ou pas) INFJ : Jane Eyre, Obiwan Kenobi, Lisa Simpson, Darwi Odrade, la fille dans « GIRL » de Japan Animator Expo. On en trouve pas mal chez Disney : Pocahontas, Belle, Elsa...

Une page qui répertorie des personnalités non fictives peut-être INFJ (c'est cool, il y a Lars von Trier, Niels Bohr, Platon, Spinoza, Simone de Beauvoir, Agatha Christie (Conan Doyle aurait été ENTP, lui), Dante et Carl Gustav Jung himself. J'ajouterais bien Hildegarde von Bingen, aussi.) : http://www.celebritytypes.com/infj.php

---

Je vous retrouve bientôt (il va falloir que je me sorte les d... que je me motive) pour un billet sur Exposciences, et en particulier sur la cérémonie de clôture que j'ai eu le bonheur d'organiser et de présenter le 28 mai !