Le Blog des Couleurs qui croustillent

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - éther

Fil des billets

jeudi 22 janvier 2015

La Reine d'Arles

Premier dessin et premier billet de 2015...

Tous les artistes dont j'admire et suis le travail ont rendu hommage à Charlie Hebdo par des dessins que j'ai appréciés. Pour ma part, je n'ai rien dessiné. Je n'ai rien écrit non plus, à part quelques commentaires sur facebook guidés par l'émotion.

L'angoisse et l'inquiétude ne sont pas les sentiments qui m'inspirent le plus, surtout pas graphiquement. Je n'ai rien à ajouter à tout ce que j'ai vu, ni à tout ce que j'ai lu. Je pense que je n'ai rien d'intelligent à dire sur le sujet. Je crois même que personne ne peut comprendre ce qui est en jeu actuellement, dans sa globalité. En tout cas, moi, je sais que je ne comprends pas. J'essaie juste de chasser les appréhensions, et je me contente d'espérer. C'est déjà beaucoup, à vrai dire, surtout quand chaque jour amène son lot d'horreur : Nigeria, Est Congo... Comme si l'Enfer était sur Terre. Puissent nos larmes le noyer, cet enfer ! Nos larmes de chagrin, mais aussi, et surtout, nos larmes de joie - ces larmes dans lesquelles nous cristallisons les petits éclats de Paradis que la Terre peut nous offrir aussi.

Arlequin me trottait dans la tête depuis un long moment. Il s'est même mis à galoper depuis que j'ai appris (grâce à Wikipedia...) qu'il aurait des origines soufies.

Ce dessin mélange beaucoup de choses, notamment des rêves que j'ai faits ces derniers jours. Le personnage, c'est donc un peu mon avatar, et c'est aussi un peu Yann Faraday, l'héroïne de Wermob-pilotes. Derrière, tourne la station spatiale Boann, là où Yann va faire ses simulations de Wermob-pilotage (dans le tome 2 que je suis en train d'écrire !).

Et puis de l'eau rose, légère et sucrée comme du champagne. Un liquide éthéré pour noyer tout ce qui est triste.

Je l'aime bien aussi avec le fond blanc.

Ma BD préférée, Habibi de Craig Thompson, se termine sur cette évocation de Rabi'a Al-adawiyya (ça ne spoile pas !) :

La sainte soufie Rabi'a Al-adawiyya a été vue portant une torche et une cruche d'eau. Une torche - pour brûler le Paradis. Une cruche - pour noyer l'Enfer. Pour que les deux voiles disparaissent et que les croyants rendent gloire à Dieu non dans l'espoir d'une récompense, ni dans la crainte d'un châtiment... mais par Amour.

Musique écoutée pendant le dessin d'Arlequin :

  • Live carnavalesque de Frank Zappa, Just another band from LA
  • Mendelssohn, Concerto pour violon en mi mineur

vendredi 5 décembre 2014

Ether étoilé

Par nécessité médicale, j'ai lâché mes feutres pour un bon moment. Voici donc un nouvel Æther : Æther 4 - Nocturne. Aquarelle, gouache dorée et... gommettes-étoiles *_*

Je la trouve plus chouette encadrée :

samedi 29 novembre 2014

Ether or et bleu

Æther 3 - Fin d'un Monde. Encore du collage et du feutre, mais je dois vraiment faire une pause parce que les vapeurs m'irritent trop la gorge et le nez. J'ai mal. ;_;

Un monde s'achève.
Le nouveau monde est en vous.

samedi 22 novembre 2014

Ether - un point c'est lui

Je continue dans ma lancée : Æther 2 - Nazirias. Il a la pêche, le Nazirias. C'est normal : c'est un personnage de Wermob-pilotes.

Je ne suis pas contente du visage, mais bon, c'est du tradi : je ne peux plus le corriger au risque de faire quelque chose d'encore pire. =( Alors il restera comme ça... Je suis quand même satisfaite du rendu, globalement.

Même procédé que Æther 1. Feutres, crayons de couleur, aquarelle, gouache blanche.

En faisant le premier Æther, j'avais écouté du Nosfell (les deux premiers albums). Mais là, allez savoir pourquoi, j'ai tourné à la playlist niaise. Allez, je vous donne ma love playlist pour le fun :

  • Can't Help Falling in Love, Elvis Presley
  • re Can't Help Falling in Love, interprétée cette fois par Klaus Nomi. Stro bôôô ;_;
  • Unchained Melody, Ricky Nelson
  • Edith Piaf : La Vie en rose ; La Foule ; Padam Padam
  • Je te dis vous, Patricia Kaas (souvenir d'enfance, celle-là)
  • I Will Always Love You, celle de Dolly Parton et celle de Whitney Houston
  • I Was Made for Lovin' You, KISS !
  • Un point c'est toi, Zazie (le remix-extended)
  • Blindfold, Morcheeba
  • Madonna : Love Profusion, La Isla Bonita, Like a Prayer... (roooh bah oui, j'aime Madonna. ça va, hein. On a tous nos petits péchés, mignons ou pas. Comme le dit Giedré : qui sommes-nous pour juger ?)
  • Et tout plein d'autres. J'aime bien le Love Album d’Anaïs. Oh puis y a bien du Muse et du Placebo qui traîne dans la playlist également... Mais ça, ça fait partie de mes marronniers.

lundi 17 novembre 2014

Ether et acajou

Ouuuh que ça fait du bien de se remettre un peu au tradi ! Surtout quand je reprends tout en même temps : les feutres, les crayons de couleur et un peu d'aquarelle.

Je vous présente donc le fruit de mon travail d'hier : Æther 1.

Pour la technique, j'ai un peu expérimenté. Dans un premier temps, je pensais utiliser la même technique que celle de Cammiyu (je vous invite à regarder ses très belles œuvres sur son joli blog (argh, le mien fait trop pitié, faudrait vraiment qu'je fasse kek chose)), mais finalement j'ai opté pour un procédé un peu différent, car ça me faisait vraiment flipper d'utiliser des feutres à alcool et de l'aquarelle sur un même papier.

Malheureusement, je n'ai pas de photos de WIP pour illustrer les étapes... Mais les voici quand même :

1. Le personnage éthéréen

- dessin sur du papier Bristol
- premiers traits aux crayons de couleur
- première couche de feutres à alcool (Promarker)
- renforcement des ombres et lignes sinueuses aux crayons de couleur
- de nouveau plusieurs couches de feutres pour renforcer la couleur et "fixer" le crayon de couleur
- encrage avec des feutres Faber Castell à encre de Chine sépia et sanguine

2. Le fond

Je tenais à faire le fond à l'aquarelle sur un papier qui serait assez praticable pour mes feutres "encreurs" si besoin. Donc, un papier avec un grain assez fin - et donc, pas du papier aquarelle - mais qui permettrait quand même à la peinture de déployer ses effets. J'ai ainsi utilisé du papier Canson à dessin tout bête, que j'ai collé sur une feuille Bristol format A4 pour éviter qu'elle gondole. J'étais assez dubitative mais, finalement, cela a très bien fonctionné.

J'ai donc peint mon fond à l'aquarelle et ajouté les lignes sinueuses aux crayons de couleur, avec un peu de feutre Faber Castell en plus. Puis encore des couches d'aquarelle, et un peu de gouache blanche.

3. L'assemblage

J'ai découpé mon personnage en laissant des contours blancs, et je l'ai collé sur la feuille Canson.

Je suis assez contente du résultat : la différence de grain contribue à faire ressortir le personnage, même si cela ne se voit pas trop au scan (surtout parce que les couleurs, elles, sont trop uniformes =(). J'avais déjà utilisé la méthode du collage de personnage-bristol sur fond-canson pour mon triptyque AnaganA (dont j'ai enlevé les images du blog, parce que je n'en suis pas complètement satisfaite et compte le retravailler), et je la réutiliserai pour Æther 2 !

Ah, et sinon, je viens de me mettre aux meubles. Je commence à plancher sur un projet, une petite histoire proposée sur le site Whisperies. Pour les besoins de l'histoire, j'ai imaginé une commode. Je dois réviser sérieusement ma perspective : ça fait mal !