Le Blog des Couleurs qui croustillent

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - fanart

Fil des billets

dimanche 29 mars 2020

Artborescience épisode 5 : l'émergence de la culture

Dans ce cinquième épisode, nous parlons de l’émergence de la culture, de la fabrique du monde imaginaire. C’est plus que jamais d’actualité : si l’on veut sortir de cette mouise, il va falloir massivement apprendre à penser autrement.

Ce sera mercredi 1er avril à 16h, sur Radio Campus Clermont-Ferrand, 93.3.

Lors des épisodes précédents, nous avons tracé les linéaments de la théorie de l’émergence, que l’on peut grossièrement résumer ainsi : tout est plus que la somme des parties. Lorsque les éléments d’un système sont reliés entre eux par un nombre suffisant de connexions, un niveau d’organisation supérieur émerge. Et ce nouveau niveau d’organisation est caractérisé par un comportement nouveau ; il semble obéir à des règles nouvelles qui n’existaient pas avant. Des règles qui apparaissent avec l’augmentation de la complexité.

Nous avons considéré la vie comme un des niveaux d’organisation les plus hauts sur la pyramide de la complexité - un niveau présentant des lois particulières, qui lui sont propres et qui ne peuvent pas se réduire aux lois de la chimie et de a physique. Nous avons ensuite considéré l’esprit, le psychisme, comme un niveau d’organisation encore supérieur, émergeant de l’organisation complexe du système nerveux des êtres vivants.

Aujourd’hui, en repassant par les sentiments et la conscience, nous progresserons vers l'esprit créateur de culture jusqu'à la culture elle-même. Nous considérerons la culture comme un niveau encore supérieur d’organisation, qui prolonge ce qui fait l’essence de la vie : la magie de la métamorphose, la capacité à se recréer en permanence. Nous verrons cela avec La horde du Contrevent, les Furtifs, Harry Potter et Matilda.

Nous verrons avec L’Histoire sans fin (le roman de Michaël Ende et le film de Wolfgang Petersen) à quel point l’imaginaire et la qualité des désirs sont importants, et à quel point leur ancrage dans le réel l’est tout autant. Atreyu, Bastien et Fuchur nous apprendront que le plus important, ce n’est pas le monde imaginaire, ni le monde réel… mais la qualité de la relation entre les deux, tissée de nos désirs. Ils nous apprendront que notre vie même en dépend.

Les ouvrages déjà cités pour les émissions précédentes :

Antonio Damasio, L'ordre étrange des choses

Henri Bergson, œuvres tome 1, édités chez Le Livre de poche, collection la Pochothèque

Quelques conférences et émissions qui ont nourri ma réflexion :

Une conférence de Jean-Claude Ameisen : À la découverte des cultures chez les animaux, du mardi 21 janvier 2020 pour l'université Paris Diderot, que vous pouvez trouver sur Youtube

L’émission Les Savanturiers (France Inter) de Fabienne Chauvière : Les promesses des nouvelles méthodes d’apprentissage pour les enfants, avec comme invité le psychologue et neuroscientifique Olivier Houdé

Une conférence : « Comment exprimait-on ses émotions au Moyen-Âge », conférence de Damien Boquet et Valérie Delattre, enregistrée en avril 2017 que vous pouvez trouver sur le site de France Culture

L’émission : Remède la mélancolie du 21 mai 2017 (France Inter) réalisée par Eliane Girard, avec comme invitée Anne Dufourmantelle, psychanalyste et philosophe (encore une exception : une psychanalyste que j’aime bien)

Les puissances pop culturelles invoquées pour cet épisode :

  • L’histoire sans fin, le roman de Michaël Ende et le film de Wolfgang Petersen
  • Les Furtifs, Alain Damasio
  • La Horde du Contrevent, Alain Damasio
  • Harry Potter de JK Rowling
  • Matilda de Roald Dahl ainsi que son adaptation cinématographique
  • Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques, de Philip K. Dick
  • Très rapidement : Faust de Goethe, qui sera bien plus présent dans le prochain épisode
  • Ursula Le Guin, Le langage de la nuit : un essai sur l'imaginaire
  • Starhawk, Rêver l’obscur – Femmes, magie et politique, édite chez Cambourakis

Une recommandation très très chaude : Le Hors Série du magazine Socialter, sur le thème « Le réveil des imaginaires ». En trois grandes parties : La fabrique des imaginaires, imaginaires en luttes et effondrement des imaginaires – on pourrait dire aussi les imaginaires des effondrements. Alain Damasio en est le rédacteur en chef invité : on y retrouve donc Alain Damasio qui nous explique les concepts qui sous-tendent ses œuvres (et qui confirme ce que j’avais dit : les Furtifs sont bien des créatures BERGSONIENNES). Nous avons aussi le plaisir d’y lire les auteurs de SF Ursula Le Guin et Kim Stanley Robinson qui nous parle d’utopie et de dystopie ; le plaisir d’y lire aussi le philosophe Baptiste Morizot et l’écoféministe Emilie Hache. Vous y trouverez également un savoureux article sur le thème « Miyazaki : un voyage par-delà nature et culture » dans lequel il est beaucoup questions des œuvres des studios Ghibli mais où sont également évoquées d’autres œuvres de l’animation japonaise.

Références musicales :

Générique : If the Stars were mine, Melody Gardot
Pauses musicales :
Première pause musicale : Le sémillant Jaskier, Jette un sou au sorceleur
Deuxième pause musicale : Awa Ly, Storyteller

Tapis musicaux (dans l'ordre chronologique, sachant que certains petits tapis apparaissent plusieurs fois) :

Costa Del Sol, Final Fantasy VII OST, Nobuo Uematsu
Over The Rainbow, Melody Gardot
Ano Natsu He, OST du film Le voyage de Chihiro, Joe Hisaishi
Words Drowned by Fireworks, Final Fantasy VII, Nobuo Uematsu, « Final Symphony »
Lifestream, Final Fantasy VII, Nobuo Uematsu
Harry Potter 1 OST, Entery into the Great Hall and the Banquet, John Williams
Firesong, Kevin MacLeod
Harry Potter 1 OST, Diagon Alley and The Gringotts Valut, John Williams
Claude Debussy, Deux danses pour harpe et orchestre à cordes
Bedřich Smetana, Má Vlast (ma patrie), Vysehrad
Tifa’s Theme, Final Fantasy Piano Collection, Nobuo Uematsu

Pour cet épisode, de nombreux tapis musicaux proviennent de l’OST du jeu Final Fantasy 7. En effet, j’attends avec impatience le premier épisode du remake qui devrait sortir le 10 avril sur PS4… Combattons la Shinra pour de vrai !
Tissons des liens et faisons pousser des fleurs dans notre imaginaire et dans le réel pour prouver qu’un nouveau monde est possible.

Podcasts écoutés ou réécoutés pendant la mise en couleurs d'Aerith altermondialiste :

La méthode scientifique, sur France Culture​, épisode sur la découvreuse de l'ADN, Rosalind Franklin (une des victimes de l'effet Matilda) :

Série de podcasts Présages​ :

L'épisode hyper inspirant avec le formidable Corentin de Chatelperron qui nous parle de low-tech en nous donnant des valises d'espoir

L'épisode qui parle d'ecoféminisme avec Émilie Hache

samedi 2 avril 2016

Howlala

J'ai oublié de vous souhaiter de joyeuses fêtes de Pâques sur le blog (je donne surtout des nouvelles sur facebook) ! Voici un petit œuf de pool :

Cela fait même un sacré moment que j'ai oublié de mettre à jour le blog, du coup j'ai plein de choses à montrer.

Comme un fanart du film "Le Chant de la Mer" de Tomm Moore, l'un des longs métrages préférés de ma fille. Avec deux cadres possibles :

Et la couverture de Howl's Moving Castle, toujours en cours :

Dans quelques jours, j'aurai trente ans. J'ai fêté mon anniversaire en avance, pendant Pâques, et je me suis fait quelques cadeaux. Et j'ai pris des fan-selfies pour les montrer, parce que j'ai quelques problèmes d'ego en ce moment et des accès de narcissisme. D'abord, le dernier album d'Awa Ly, Five and a Feather dont la magnifique couverture a été réalisée par SainaSix :

Puis l'artbook de Loish, "A look behind the scenes", avec un magnifique jeu de cartes en bonus. Je vous invite à en découvrir le beau packaging :

Et enfin, plein d'autres choses...

Je me suis dit que c'était aussi l'occasion de changer de signature... De trouver une signature qui transporte une énergie qui ressemble davantage à la Morgane de trente ans qu'à la Morgane de quatorze ans :

À bientôt ! (plus sûrement sur facebook que sur le blog, mais à bientôt quand même !)

jeudi 4 février 2016

Promis : demain, Jareth

Fanart inspiré d'une affiche d'Alfons Mucha, ainsi que d'un fanart d'Audrey Molinatti inspiré lui-même de ladite affiche. Vous reconnaitrez Sephiroth, l'Empereur Mateus de Palamecia, Kuja, Ultimecia et Kefka, les méchants les plus élégants des univers de Final Fantasy.

Les sources d'inspiration :

David Bowie se cache (un peu) dans ce dessin. Sauras-tu le trouver ?

Réponse :

Quelle drôle de coïncidence s'il ne s'agit pas d'inspiration ! D'ailleurs, la ressemblance va jusqu'à la voix de Mateus (Christopher Smith) dans Dissidia. Les commentaires sous les vidéo youtube de Mateus ne parlent que de ça :

Voix irrésistible de Mateus dans Dissidia

Dans Dissidia 012

Christopher Smith pour une fan

David Bowie dans Labyrinth - Magic Dance


Playlist :

  • Magic Dance
  • David Bowie - celui des années 70

vendredi 29 janvier 2016

L'Histoire sans Fin

Voici ma première fan-cover, pour l'un de mes romans préférés : L'Histoire sans Fin / Die unendliche Geschichte de Michael Ende. Une œuvre précieuse, pleine d'images magnifiques qui invitent à la méditation. Le film est sympathique, mais il est loin d'avoir la dimension du livre ! Je vous recommande la belle édition de chez Hachette.


Pour la Petite Impératrice, j'ai pris modèle sur ma fille... Sauf qu'Apolline a quatre ans, et que l'Impératrice est censée en paraître dix ! J'ai donc dû la vieillir un peu, notamment en remontant un peu les yeux et en diminuant le volume des joues !

Ma prochaine fan-cover devrait être pour Howl's Moving Castle ! Et je n'en ai pas fini non plus avec les fanarts Final Fantasy...

À bientôt !

vendredi 22 janvier 2016

Velvet Goldmine

Velvet Goldmine, you stroke me like the rain

Encre Sennelier sur papier Bristol.

Playlist : David Bowie, Space Oddity, Hunky Dory, Low - et Breaking Glass en particulier, que j'ai écoutée en boucle. Ainsi que Velvet Goldmine.

samedi 9 janvier 2016

Kuja

Bonne année à vous ! Que 2016 vous donne des myriades de beaux fruits !

Je n'ai pas attendu la sortie de la version HD de Final Fantasy IX sur PC pour le refaire. J'ai en effet reterminé le jeu avant-hier, avec la galette d'origine dans sa boîte d'origine. Je l'ai bien plus apprécié que la première fois (c'est-à-dire en 2001), et Kuja a pris une place de choix dans mon cœur, en piquant carrément toute la couverture à Sephiroth. Kuja... Qu'il est mignon, qu'il est touchant, qu'il est charmant !

Bien sûr, il a fallu que je fanarte pour rendre hommage à ce meeeerveilleux personnage ainsi qu'à son sooooomptueux Desert Palace. Voici :


Kuja, c'est le meilleur. La preuve en images :

Lire la suite...

vendredi 23 octobre 2015

Pfiou

Voici ma dernière commande : le portrait d'Audrey Horne.

Et une illu bien saturée : Fantasmagorie 1 (parce qu'il y en aura une deuxième).

La traversée d'un trou noir du Wermob comprend bien sûr plusieurs phases : approche du trou noir jusqu'au franchissement du premier horizon des événements, franchissement du premier horizon... Puis déclenchement immédiat de la phase de Fantasmagorie, qui correspond au franchissement du second horizon, avec re-permutation de l'espace et du temps. Théoriquement, entre ce second horizon et la singularité annulaire, on devrait pouvoir de nouveau naviguer librement. Sauf que non, pas vraiment. Le Wermob-pilote se trouve plongé dans une sorte d'espace onirique dont il doit déjouer les pièges et les énigmes afin de trouver l'anneau singulier. Franchir l'anneau revient à franchir le premier horizon du trou noir de sortie, temporairement mué en fontaine blanche du point du vue du Wership. Quant au reste l'équipage, il n'a aucun souvenir de cette phase de Fantasmagorie. Il n'y est même pas présent. Pour lui, la traversée du trou de ver semble instantanée.

Et un portrait rapide de Cassie Khechim (modifié par rapport à la version postée sur facebook), nouveau personnage du tome 2 de Wermob-pilotes.

Cassie est en deuxième année. Elle rejoint la rédaction du journal de l'école, le Canardhaël, dont Yann, Yannaro, Marvin et Shirin font aussi partie. Elle est passionnée d'ingénierie et de mécanique. Son rêve : devenir technicienne à bord d'un Wership... ce qui est ambitieux, étant donné qu'il n'y a jamais eu de technicien de Wership Radumana, tout comme il n'y a encore jamais eu de Radumana Wermob-pilote. D'ailleurs, aucun Radumana n'a jamais échappé à l'Exo-Folie qui survient durant un voyage par le Wermob.
Mais Cassie a de la ressource, une volonté de fer, un moral d'acier, et surtout une densité d’Éther importante. Comme Yann et Yéva, elle est bien décidée à entrer dans l'histoire.

Son prénom vient du personnage de la série de livres Animorphs, que j'ai beaucoup aimée quand j'étais petite (même si je n'ai lu que les premiers tomes, alors qu'il y en a vraiment beaucoup !)

***

Sinon, j'ai pas mal d'autres dessins en cours... Mais il faut surtout que je m'active à la publication du tome 2 sur Wattpad !

mardi 22 septembre 2015

Débuts Wattpadiens

De nouveaux chapitres de Wermob-pilotes sont disponibles sur Wattpad ! Merci pour vos premiers retours et pour vos suggestions, notamment celle de faire un prologue. Recevoir vos votes et vos commentaires, ça me donne la pêche. C'est d'ailleurs grâce à cette pêche que j'ai pu dessiner Galahann de Larmorenn, directrice de l'école fédérale Ascendhaël et planétologue :

Galahann est de l'étoffe des aventuriers : elle a roulé sa bosse de Mars (en pleine terraformation) à Encelade (satellite de Saturne grouillant de bestioles étranges). Elle est cordiale et chaleureuse ; intimidante et naturellement autoritaire. Du genre auquel on n'a surtout pas envie de déplaire. Et elle a... un secret.

Sinon, en ce moment, je regarde Steven Universe. On m'a dit que je ressemblais à Pearl de caractère, du coup j'ai eu envie de la dessiner :

A bientôt !

dimanche 14 décembre 2014

Glasses & Princess

Je viens de lire le 14e et dernier tome d'Evangelion, et ça m'a furieusement donné envie de voir le dernier film (dont on ne sait toujours pas quand il sort exactemeeeent >8(), et furieusement envie de fanarter !

Mon interprétation de ces deux personnages que j'aime beaucoup : Mari et Asuka. Mari "Glasses" Makinami (rolling waves) en magenta et vert, et Asuka "Princess" Shikinami (spreading waves) en rouge et cyan.

Certaines personnes préférèrent la version sans la grille que j'ai passé un temps fou à faire :

Vous pouvez les retrouver sur Society6 !

Artworks officiels de ces persos trop classes :

Lire la suite...

jeudi 23 octobre 2014

Encore des bouilles

Voici mes frimousses version cartouche ! (cliquez pour agrandir)

Vous pouvez les retrouver sur Society6.

dimanche 22 juin 2014

Il en faut peu pour etre heureux

Coucou ! Toujours pas de portfolio qui fonctionne ! Pourtant, j'aurais peut-être quelques petites choses à y ajouter, enfin !

Quand j'étais enfant, je dessinais tout le temps. Je me souviens en particulier d'une époque où j'avais une belle pochette de feutres d'au moins... 32 couleurs différentes ! Je devais avoir entre huit et dix ans. Mes couleurs préférées étaient alors le jaune citron et le turquoise - deux couleurs aussi vives que claires, lumineuses et fraîches (je crois que c'était des stabilo...). J'aimais aussi beaucoup les dégradés d'orange et de rose mêlés, mais surtout aux crayons de couleur.
Mon animal fétiche était le chat. Je dessinais donc beaucoup de chats humanoïdes, des Bastet parées de bijoux jaune citron dans des environnements antico-mystico-fantasy-SF. Je ne sais plus si, à l'époque, Xena passait déjà à la télé, mais j'aimais dessiner le week-end devant des séries de ce genre.
Aujourd'hui, ma fille Apolline a presque trois ans. Ses couleurs préférées sont le jaune et toutes les nuances d'orange. Elle aime aussi le blanc. Elle n'aime pas trop le violet, et pas du tout le noir.
Son animal fétiche est la souris. Son inséparable Doudou est un muridé blanc et rose (le mien était une oursonne beige en marinière blanche et rose).
Apolline est très attachée à ses livres. La lecture (avec ses parents) et la simili-lecture (toute seule) sont ses activités favorites. (Petit rat de bibliothèque ?) Elle a des bonnes joues, mais elle est toute fine, toute menue. (Petit rat de l'Opéra ?) Elle s'intéresse aussi beaucoup aux voitures, aux moyens de transport d'une manière générale. (Future championne de ra(t)llye ?)

Le dessin ci-dessus représente donc une sorte de fusion d'Apolline avec son Doudou. Aux feutres à alcool sur du papier Bristol. Je ferais bien d'autres colo aux Promarker prochainement... (le problème, c'est que ça a la fâcheuse tendance à déclencher des migraines !)

Et quelques dessins faits au stylo bille, le week-end dernier, alors que je n'étais pas chez moi et n'avais pas emmené grand-chose d'autre pour dessiner.

Et un petit hommage à une camarade de Compagnie Libre :

jeudi 8 mai 2014

Tribulations éthériques et ballade du Mage : partie 4

Avant d'entrer dans le vif du sujet, voici une aquarelle représentant Brann, un G-Gène et des triangles shakodoks (hybrides chocobo-shadok).

Format A4, papier canson montval. Aquarelle, crayon, encre et gouache. (j'avais dit des horreurs sur le papier canson montval dans un lointain billet ; je me corrige : il est très bien pour certains types d'utilisation, quand on a su l'apprivoiser)


Tribulations éthériques et ballade du Mage
- un récit mélancomique -

EPISODE 4
- une parenthèse éromantique -

Lire la suite...

mardi 15 avril 2014

Tribulations éthériques et ballade du Mage : partie 3

Bonjour chers lecteurs.

On ne peut pas dire que je sois très assidue du crayon, en ce moment... En effet, non seulement il y a FFXIV qui me harcèle tout le temps, mais en plus Catherine m'est tombée dessus pour mon anniversaire ! Du coup, j'ai fait Catherine. Et j'ai fini addicte aux cubes.

Maintenant, entrons dans le vif du sujet : la suite tant attendue des aventures de Brann, barde éthéroolique. Cette suite arrive tardivement car je voulais y mêler quelques dessins, mais je fais tellement de la crotte en ce moment que j'ai préféré y renoncer...

Tribulations éthériques et ballade du Mage
- un récit mélancomique -

EPISODE 3

Lire la suite...

vendredi 4 avril 2014

Tribulations éthériques et ballade du Mage : partie 2

Avertissement : cette partie spoile la fin de l'épopée 2.0. Vous êtes prévenus.


Tribulations éthériques et ballade du Mage
- un récit mélancomique -

EPISODE 2

Lire la suite...

mardi 1 avril 2014

Tribulations éthériques et ballade du Mage : partie 1

Comme vous le savez, je joue au MMORPG Final Fantasy XIV : A Realm Reborn. La mise à jour 2.2 : Through the Maelstrom étant sortie récemment, je ne risque pas de le relâcher avant un bon moment ! (alors que j'ai plein d'autres trucs (un peu plus importants) à faaaaaire ! ;_;)

Comme j'aime beaucoup ce jeu, que je m'y investis quand même pas mal actuellement et qu'en plus j'ai un grand besoin de décompresser, je me suis un peu lancée dans le roleplay. Voici donc la première partie de l'histoire mélancomique de mon personnage, Brann Morganafelis.

Pour l'instant, je me contente de screenshots pour apporter un peu de couleurs au récit, mais je compte ajouter plus tard quelques illustrations hand made.

La trame suivra un peu l'épopée, sans vraiment spoiler. Il y aura certainement quelques imprécisions chronologiques, parce que je me fiche d'être précise.

***

Lire la suite...

jeudi 13 mars 2014

LoveLorn(e)

Je n'avance pas très vite dans mes fanarts pour les raisons expliquées dans un billet précédent, mais j'avance tout de même : voici donc un single petit perso aujourd'hui, que j'aime beaucoup : Lorne, interprété par l'excellent feu Andy Hallett. J'adorerais avoir un lovely loveLorne rien que pour moi. Ça doit être sympa d'avoir un démon empathique, lecteur d'aura, et qui chante super bien parmi ses potes.

Vous pouvez déjà commander des goodies Lorne sur Society6 !

Si vous voulez vous spoiler sur Krevlornswath of the Deathwok Clan : Buffy Wikia !

Vidéo hommage au personnage et à l'acteur et chanteur : It's Not Easy Being Green.

Le prochain personnage sera très probablement... Illyria !

mardi 18 février 2014

Buffanarts 1

Yeaheaheah ! J'ai enfin repris le dessin ! Une reprise en douceur, inspirée par ma passion de ces derniers mois : le Buffyverse ! Voici donc mes premiers Buffanarts :

1. Buffy Anne Summers, Tueuse de vampires. Lauriers et tournesols, cela coule de source.

J'hésite encore à laisser les petites fleurs sur son vêtement... Dtf, il est très possible que je fasse des retouches bientôt.

2. Spike, originairement William Pratt. Vampire d'origine britannique au caractère romantico-punk.

3. Winifred Burkle, aka Fred.

Fred est un personnage qui apparaît à la fin de la saison 2 de la série Angel, et qui devient un membre important du groupe Angel Investigations. Comme son background l'indique, il s'agit d'une jeune scientifique qui s'intéresse principalement à la physique quantique, et qui est particulièrement douée dans toutes les sciences brutes. Elle est dotée d'une énorme capacité de calcul et excelle en mathématiques.
Les équations présentées sur le dessin formulent simplement le principe d'incertitude d'Heisenberg.

J'ai hésité entre mon style habituel et un style plus réaliste... Comme je ne voulais pas trop me prendre le chou et me laisser guider par le seul plaisir, j'ai oscillé entre les deux, selon mes envies et ce que m'inspirait le personnage. Et j'ai opté pour des aplats légèrement nuancés.

Quelques nouveaux personnages prochainement !

Générique de Buffy, saison 7.

Mon atmosphère musicale du moment : Michael Jackson, They Don't Care About Us.

vendredi 3 janvier 2014

2014

Très bonne année 2014 à tous !

Je sais déjà que cette année sera constructive et sympa.

Mon pacte vacancier de non-productivité tient le coup : je n'ai pas touché un pinceau ni un crayon pour dessiner, pas même un tout petit croquis de rien du tout, depuis le début des vacances. Je n'en ai même pas eu envie. Et je compte prolonger cette phase anti-dessineuse afin de poursuivre le rafraichissement de mon cerveau. J'en profiterai aussi pour me concentrer sur mes autres projets, les projets d'ordre "littéraire".

Pas de petit dessin spécial 2014, donc. Juste deux petites choses de fin 2013 :

Une commande : Marianne pour carte de vœux.

Et des pectoraux. Je m'étais inspirée de Sanetoshi, au début. Il avait donc les cheveux roses... Mais ça faisait vraiment bizarre...

mercredi 23 octobre 2013

Chlorophylle et photophile

D'abord, une commande : Claire Setilan, personnage de MagnaCarta 2.

Ensuite, une aquarelle : Interférences. Elle illustre l'un des poèmes de "Trous noirs et roses aurores", intitulé lui aussi "interférences". Le motif au fond se rapporte plutôt à une figure de diffraction qu'à celui de vraies interférences, mais ce n'est pas très grave.

Enfin, une autre petite aquarelle noctymignonne :

Enfin bis, je vous recommande les quatre émissions "Les nouveaux chemins de la connaissance", sur France Culture, consacrées aux œuvres de Stanley Kubrick, surtout la première, et la plus intéressante, sur Orange mécanique.

Prochainement : encore des petites chouettes, des portraits, et - j'espère - du pectoral !

mercredi 25 septembre 2013

Nyan cats

Je n'ai pas encore terminé mes commandes de la rentrée... Mais, pour me détendre en dehors des heures de travail, je peins des chats. Des chats qui vibrent d'énergie, de joie de vivre, de douceur. Je me détends et je me défoule, j'en profite pour me lâcher et expérimenter. Et c'est une sorte de retour aux sources, puisque quand j'étais enfant je ne dessinais quasiment que des animaux, et essentiellement des félins.

Voici les quatre premiers (il s'agit de scans et pas de photos, donc les rouges sont trop saturés et les bleus trop pâles... Je prendrai des photos quand j'aurai apprivoisé l'outil de correction d'effet de lentille)

Je mettrai mes rainbow cats en vente dans la boutique quand j'en aurai fait un certain nombre !

Et puis du numérique, une commande de personnages choux de FFXIV : ARR.

- page 1 de 2