Le Blog des Couleurs qui croustillent

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - jeux vidéo

Fil des billets

samedi 9 janvier 2016

Kuja

Bonne année à vous ! Que 2016 vous donne des myriades de beaux fruits !

Je n'ai pas attendu la sortie de la version HD de Final Fantasy IX sur PC pour le refaire. J'ai en effet reterminé le jeu avant-hier, avec la galette d'origine dans sa boîte d'origine. Je l'ai bien plus apprécié que la première fois (c'est-à-dire en 2001), et Kuja a pris une place de choix dans mon cœur, en piquant carrément toute la couverture à Sephiroth. Kuja... Qu'il est mignon, qu'il est touchant, qu'il est charmant !

Bien sûr, il a fallu que je fanarte pour rendre hommage à ce meeeerveilleux personnage ainsi qu'à son sooooomptueux Desert Palace. Voici :


Kuja, c'est le meilleur. La preuve en images :

Lire la suite...

dimanche 2 août 2015

So far so good

Un tout petit billet avant de repartir en vacances pour trois semaines !

Je peux enfin vous montrer la commande réalisée pour Aurore : son personnage de FFXIV et celui de son copain, imprimés sur un mug.

Et puis un travail en cours : la couverture du tome 1 de Wermob-pilotes. Je galère un peu pour les couleurs...

Je travaille aussi sur la couverture du deuxième.

À bientôt, et que votre mois d'août soit doux !

---

Musique écoutée en ce moment - et que je réécouterai pour la fin du tome 3 : Placebo, I'll Be Yours.

mercredi 1 juillet 2015

Chemin de point de croix

Je reviens, après une absence plutôt longue, avec un peu d’Éther pour contrer le vent brûlant du désert.

J'ai de nouveau représenté Yann Faraday, accompagnée de la figure du dragon-chat qui apparaîtra dans le tome 2 de Wermob-pilotes. Les couleurs seront sûrement avivées un peu plus tard... Il faut que je trouve un équilibre : je veux produire un effet nacré, donc il ne faut pas que ce soit trop flashy, mais pas pâlot non plus !

Ce qui m'a donné l'idée de cette illustration, c'est une commande de Léna, pour son site internet lenajaros.com. L'image n'est pas encore installée sur la page d'accueil. J'ai hâte de l'y voir !

J'ai réalisé également deux autres commandes : l'une pour un cadeau de naissance (l'aquarelle ci-dessous) et une autre que malheureusement je ne pourrai pas montrer avant le 1er août, car l'effet de surprise ne doit pas être gâché pour le destinataire !

Je n'avais donc pas posté de billet depuis un certain temps... Parce que je suis dans une période relativement zen. Le temps, je le prends. J'en fais ce que je souhaite. J'essaie de répartir correctement mes activités afin d'éviter les "burn-out" - des burn-out qui n'ont jamais été dus à la quantité de travail qui m'incombe réellement, mais à celle que je m'impose, à la pression que je me mets toute seule. J'apprends progressivement à relâcher la pression, à m'accorder de vrais moments de détente, surtout le soir : je regarde Fringe en faisant du point de croix (voir ci-dessous), je lis Terry Pratchett, je me balade dans Tomb Raider Anniversary... J'ai commencé le Tomb Raider de 2013, mais j'ai arrêté à peu près au tiers du jeu : trop gore, trop angoissant. Même si j'ai beaucoup apprécié les phases de jeu les plus calmes. (j'ai très envie de faire un fanart, d'ailleurs) Jouer à TRA en pleine canicule, ça me plonge dans une certaine nostalgie. Mes premières parties de Tomb Raider 1... C'était il y a dix-huit ans, morbleu !

Revenons au point de croix ! J'avais commencé le pixel art en mini perles Hama (celles qu'il faut poser avec une pince à épiler), mais ça revient assez cher, et le résultat est un peu fragile.

Je me suis donc tournée vers la broderie. C'est une activité très relaxante, qui ne demande pas beaucoup de concentration (enfin, pour les modèles que je réalise, en tout cas), et qui me permet de méditer tout en ne m'ennuyant pas. Et je vais pouvoir faire de nouvelles broches pour le sac d'école d'Apolline, un peu plus solides que celles en perles Hama !

Je vous dis à bientôt ; a priori, le prochain billet paraîtra avant la fin de l'été (indien), et il sera probablement folklorique !

dimanche 12 avril 2015

Press Start

Hier, j'ai passé une journée formidable : j'ai assisté au premier concert Press Start donné en Europe, dans la jolie salle de la Mutualité de Paris. J'ai été particulièrement émue de voir Yasunori Mitsuda ! Ses compositions sont celles qui m'ont le plus émue et inspirée. Elles ont aussi sublimé mes jeux favoris.

Au programme :

Première partie

  • Medley Chrono Trigger et Chrono Cross
  • Mitsudaaaaaa en vraaai
  • Medley Xenogears
  • Medley Zelda
  • Medley Mario
  • Uematsuuuu en vraaai
  • To Zanarkand
  • Musiques du Professeur Layton
  • Mitsuda, Uematsu et Shimomura en vraaai ! (j'ai ouvert mes chakras le plus possible pour recueillir quelques filaments de la lumière de leur génie)
  • Medley Famicom


Devinez, devinez ? C'est... C'est... Yasunori Mitsudaaaaaaaaa et Yoko Shimomuraaa et Nobuo Uematsuuuuu !

Seconde partie

  • Medley spécial musique classique
  • Medley spécial puzzle game
  • De nombreux morceaux de Super Smash Bros
  • Medley Castlevania
  • Medley Kingdom Hearts

Rappel

  • Thème principal de Mario
  • Thème principal de Final Fantasy


Ma tronche, pour montrer que j'y étais !


Autre chose qui a contribué à ensoleiller mon cœur en cette journée froide et pluvieuse : déjeuner aussi délicieusement que copieusement, aussi éthiquement que joliment, au Gentle Gourmet Café.


Milan au Printemps : croustillant noisette de seitan accompagné de tagliatelles aux pleurotes marinées et sautées à l’huile de noisette, pois gourmands vapeur, herbes fraiches à profusion, éclats de noisettes

La gentle jeune femme dont nous voyons les mains eut le bon goût de commander le fameux Burger Portobello, avec du portobello mariné et grillé aux herbes, sa tranche de tomate fraiche, une tranche de faux-mage Willmersburger, une sauce légèrement épicée chimichurri, des pommes de terre nouvelles sautées au sel de Guérande et piment d’Espelette, sa sauce et salade d’accompagnement

mardi 10 juin 2014

Tribulations éthériques et ballade du Mage : Interlude

Mon portfolio et ma boutique dysfonctionnent toujours. >8(

Je n'aurais de toute façon pas à y ajouter grand-chose en ce moment : je n'ai plus beaucoup dessiné depuis que j'ai terminé "Linotte se fait des amis". Entre FFXIV et Grandia... >.> Enfin, je vais diminuer mon rythme de jeu pour me consacrer à de nouveaux projets et ne pas trop rouiller du crayon. Et me calmer un peu les nerfs, aussi. C'est pas bon pour moi, les MMO ! Ma dernière aventure m'a presque laissée sur le carreau ! D'ailleurs, voici justement le récit, très enjolivé, n'est-ce pas, de la dernière prouesse de Brann. Et quelques screens de skins très classes à la fin.

Tribulations éthériques et ballade du Mage
- un récit mélancomique -

INTERLUDE 4->5
- Gémellia -

Lire la suite...

jeudi 5 juin 2014

Eorzeamania

La suite des aventures de Brann devra attendre un peu... Je sais où je
veux aller, croyez-le, et Merlina aura finalement un rôle assez
important à jouer ! Mais il faut que j'attende la suite de l'épopée, et
davantage d'infos sur la mythologie du jeu, pour ne pas trop dire
n"importe quoi. :o

En attendant, des petites choses :

Lire la suite...

mardi 1 avril 2014

Tribulations éthériques et ballade du Mage : partie 1

Comme vous le savez, je joue au MMORPG Final Fantasy XIV : A Realm Reborn. La mise à jour 2.2 : Through the Maelstrom étant sortie récemment, je ne risque pas de le relâcher avant un bon moment ! (alors que j'ai plein d'autres trucs (un peu plus importants) à faaaaaire ! ;_;)

Comme j'aime beaucoup ce jeu, que je m'y investis quand même pas mal actuellement et qu'en plus j'ai un grand besoin de décompresser, je me suis un peu lancée dans le roleplay. Voici donc la première partie de l'histoire mélancomique de mon personnage, Brann Morganafelis.

Pour l'instant, je me contente de screenshots pour apporter un peu de couleurs au récit, mais je compte ajouter plus tard quelques illustrations hand made.

La trame suivra un peu l'épopée, sans vraiment spoiler. Il y aura certainement quelques imprécisions chronologiques, parce que je me fiche d'être précise.

***

Lire la suite...

jeudi 21 novembre 2013

Esprit gnostique dans les jeux vidéo

Je viens de créer sur www.senscritique.com une liste, assez subjective et sans prétention, qui relève quelques références et influences gnostiques dans les jeux vidéo. Je poste ici la version de longue de l'introduction de cette liste, pour ne pas la surcharger sur le site (ça ferait trop vilain) !

Lire la suite...

vendredi 13 juillet 2012

Mogufuret et Chocophenix

Envie de faire du pixel art, et envie de continuer dans le moogle. Voici mes deux participations au concours Allfanarts sur le thème des créatures imaginaires : un mogufuret et un chocophénix.

Et envie de faire des minimogs :

dimanche 8 juillet 2012

Quoi mougueule ?!

Le design du moogle de FFXIII-2 m'a donné envie de dessiner ma version personnellement ultime de cette mascotte. Fortement inspiré du XIII-2, donc, parce qu'il est très mignon, mais mêlant diverses caractéristiques que les moogles ont pu présenter à travers les épisodes.

Qu'est-ce qu'un moogle, plus connu sous le nom de "mog" par chez nous ? Cette créature rondelette à la fourrure blanche, au nez rose, aux ailes de chauve-souris et à l'antenne-pompon est l'une des créatures emblématiques de la série de jeux Final Fantasy. Depuis Final Fantasy III, ils hantent chaque opus de façons diverses, ainsi que les jeux dérivés. (IG magazine a réalisé un bon dossier sur l'historique du mog dans son premier hors-série, de juillet/août 2011)

Petit aperçu du look des mogs à travers les âges :

Lire la suite...

jeudi 22 décembre 2011

The Legend of Zelda : Prismatic Necklace

Pour le petit concours de décembre de Maliki, j'ai eu l'immense plaisir de réaliser une collab' avec Sumera (dont je vous invite à voir le Deviantart), dont je suis particulièrement fière puisque que je la trouve très modestement magnifique et géniale.
L'idée est de Sumera, qui m'a fait l'honneur de m'inviter à dessiner les personnages divins du jeu imaginé par elle, The Legend of Zelda : Prismatic Necklace : Maliki, Electro, Lady et Fénimale, tandis qu'elle même se chargerait de dessiner les prêtres. J'ai également eu le plaisir de faire la colo.

Voici le synopsis écrit par Sumera :

La plus terrible des batailles est finie. La déesse suprême et ses suivants ont scellé les êtres malfaisants dans les entrailles de la terre. Affaiblie par le combat, elle doit retourner à son sommeil bienveillant. Mais avant cela, pour que jamais le mal ne ressurgisse, la Grande Déesse Maliki confie à la princesse d'Hyrule, Zelda, l'artefact du pouvoir suprême, le collier prismatique aux reflets couleur d'arc-en-ciel.

Mais le mal est insidieux et sournois. Ayant échoué dans l'affrontement direct, les êtres malveillants n'en sont pas moins déterminés à s'emparer du royaume. Sitôt la déesse endormie, ils commencent à s'insinuer dans l'esprit des Sages, les corrompant finalement un à un.

Les couleurs du collier se sont flétries et le monde sombre à nouveau. Zelda n'a plus d'autre choix que de se tourner une fois de plus vers vous ! Elle vous confie le collier. Libérez les Sages et par la même, les suivants de la déesse ! Redonnez ses couleurs au collier et son pouvoir à la déesse suprême. Elle seule avec ses quatre suivants pourra restaurer l'équilibre du monde et redonner le sourire aux hommes.

Aux commandes de Link, parcourez le monde. Vous libérerez :

Dans le Temple de la Forêt : Fang du peuple Kokiri, Sage de la Forêt. Elle est la gardienne du sceau de Fénimale, suivante de la déesse suprême qui détient le pouvoir de la Nature ; Méfiez-vous de son amie-fleur, Junky, aux crocs acérés et aux racines rampantes et agiles.

Dans le Temple de l'Eau : Doang du peuple Zora, Sage de l'Eau. Elle est la gardienne du sceau d'Electrocute, suivante de la déesse suprême qui détient le pouvoir de la Tempête ; Cette riche princesse capricieuse vous cinglera de rafales d'eau, de glace et d'éclairs !

Dans le Temple du Feu : Jonn du peuple Goron, Sage du Feu. Il est le gardien du sceau de Lady, suivante de la déesse suprême qui détient le pouvoir de la Force ; Ce Viking manie une hache géante au poids considérable de 958 kg !

Dans le Temple de l'Ombre : Mad du peuple Sheikah, Sage de l'Ombre. Elle est la gardienne du sceau de Mascotte, suivant de la déesse suprême qui détient le pouvoir de l'Occulte. Méfiez-vous des ombres que projette cette prêtresse du Mal.

Dans le Temple de l'Esprit : Souillon du peuple Gerudo, Sage de l'Esprit. Lui seul peut invoquer la déesse suprême. Seul homme Gerudo, il se cache aux yeux du monde et tous ont oublié son visage, le découvrirez-vous ?

Maliki, déesse suprême de la Triforce :

Electrocute, suivante de la déesse suprême qui détient le pouvoir de la Tempête :

Fénimale, suivante de la déesse suprême qui détient le pouvoir de la Nature (qui ressemble un peu, voire beaucoup, il est vrai, à Poison Ivy) :

Et enfin Lady, suivante de la déesse suprême qui détient le pouvoir de la Force :

Pour Fénimale, je me suis inspiré tout bêtement de mon costume de danse orientale, que j'ai commandé sur le site La Porte d'Ishtar. Sauf que mon haut et ma ceinture sont couleur prune, et ma jupe magenta.

Musiques écoutées pendant dessin & colo :
Un peu de musique pour danse orientale
Orange Blossom, Everything must change. Et surtout "Blama", sur laquelle je dois faire une chorégraphie pour la rentrée !

mercredi 17 juin 2009

Personne à trois fesses

Salut les gars. On est déjà le 17 juin, et je dois m'assurer qu'il y aura bien un billet ce mois-ci, quand même. Surtout que je n'ai que ça à faire, en théorie. En effet, après mes examens, j'estime que j'ai droit à deux semaines de geekage sans entrave. Au passage, je suis contente de mes résultats. Merci aux gens qui ne se reconnaîtront pas, notamment un (gens) qui ressemble actuellement au Soleil vu de Pluton. Passons.

Je ne parlerai en fait pas tout de suite de Persona 3 FES (c'est Gabriel qui va s'en occuper, et je me chargerai de The Answer. J'ai fait le 3 l'été dernier...), mais je vous donnerai une recommandation ESSENTIELLE concernant Persona 4.

Sachez, s'il n'est pas trop tard, qu'il y a trois fins possibles. En fait, il y a en a plus que ça, mais les mauvaises fins (faciles à obtenir, et ça se voit tout de suite) sont toutes aussi mauvaises les unes que les autres. Il y a la fin normale (moins facile : il faut répondre correctement à six questions consécutives le 3 décembre), et, celle que je n'ai pas obtenue, la TRUE ENDING ! Et c'est bien dommage, parce que la fin normale et le boss normal sont bien nazes. Débloquer le chemin vers la vraie fin, c'est traverser un donjon supplémentaire et battre un boss supplémentaire en une seule journée. Obtenir la vraie fin, c'est trouver une conclusion acceptable au jeu. Sans celle-ci, vous risqueriez de regretter le temps abusif passé devant votre écran.

Je ne connais pas très bien les conditions pour obtenir celle-ci. Il y a notamment un certain nombre de choses à faire le 20 mars. Je ne sais pas s'il y en a d'autres avant.
Si vous ne voulez pas vous casser le nez, je vous conseille de suivre un guide : Le sauveur

Pour une critique du jeu, pourquoi pas le Néant Vert, avec lequel je suis plutôt d'accord : Néant vert

To put in a nutshell, Persona 4 est sympa. Il est moins prenant que le 3, qui reste l'un de mes RPG favoris. Je n'ai pas vu passer les 150 heures qu'il m'a fallu pour arriver à bout de ce dernier avec une persona raisonnablement jolie et puissante, tandis que les 70 heures de Persona 4 pèsent bien lourd. Le nouveau système de quête y est pour quelque chose. Et surtout, j'insiste : ces heures ne vaudront le coût que si vous prenez le chemin de la vraie fin.