Quand j'étais très petite, il y avait deux choses que j'aimais particulièrement faire à l'école : colorier tous les carreaux des arlequins et toutes les écailles des poissons d'Avril. Ah, et décorer les œufs de Pâques, aussi... Aujourd'hui, finalement, la nature de mes activités favorites n'a pas énormément changé. En revanche, ma palette de prédilection, oui : haute comme trois pommes, le rose et le magenta étaient naturellement exclus de ma palette (le vert aussi, dans une moindre mesure) - j'y étais simplement indifférente - alors que ces teintes me fascinent à présent, au point que j'en mets trop et partout !

Pas de poissons aujourd'hui, juste une tigresse (qui ne souffre pas la moindre blague, malgré ses couleurs - c'est une entité assez sérieuse que vous trouverez dans Wermob-pilotes !) :

Tigresse

Comme vous l'aurez peut-être remarqué, j'ai un faible pour cette palette kitsch, qui se compose principalement de rose opéra, de violet de cobalt, de turquoise de cobalt clair, de bleu de cobalt (je suis très très cobalt, même si ces couleurs granulent beaucoup (et ne sentent pas très bon !!)), de bleu de manganèse, de vert anglais clair - et de pourpre dioxazine pour les parties sombres des yeux. Et des touches de turquoise de phtalo et de vert émeraude.

J'ai souhaité vous proposer un "pas à pas", malheureusement j'ai négligé de capturer quelques étapes en cours de route :


Dessin initial sur du papier quadrillé, puis report sur le papier aquarelle (Arches) grâce à la table lumineuse.


Fluide à masquer pour les vibrisses et les sinuosités aquatiques.


J'ai sauté quelques étapes... J'ai enlevé la gomme à masquer, comme vous pouvez le voir.


Comme la gomme à masquer ne permet pas de laisser un tracé vraiment net, je triche un peu avec de la gouache blanche.

Vous pouvez retrouver cette tigresse sur Society 6 !

Sinon, je travaille toujours sur Manon et Louette...

... et j'ai construit et habillé une boîte à DEL pour montrer la synthèse additive à des enfants ingrats :

Avec : une DEL RGB, une pile, des boutons récupérés sur un circuit de je-ne-sais-pas-quoi, des ressorts, un boîtier de feutres de chez HEMA (celui contenant les douze feutres fluorescents ; il est bien à recycler en plein de trucs), et un cache en colle de pistocolle pour diffuser la lumière, etc...

L'habillage, c'est du feutre à alcool sur du papier photo : c'est indélébile et bien brillant !

À bientôt pour la suite !

Musique :

  • Borodin, Polovtsian Dances
  • Mendelssohn, Concerto pour violon en mi mineur
  • Schubert, Marche militaire
  • Un peu d'OST du jeu Catherine
  • Un peu d'OST de Final Fantasy VIII