Le Blog des Couleurs qui croustillent

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - wermob-pilotes

Fil des billets

samedi 31 octobre 2015

Couverture dionysiaque pour Samain

Nouvelle couverture, dans des couleurs assez inhabituelles pour moi et plutôt appropriées pour Samain.

A priori, elle devrait servir pour le tome 4. Il y a de petites chances pour qu'elle finisse par couvrir le troisième, mais je ferai mon possible pour qu'elle reste au quatrième, déjà rien que pour le symbolisme attaché au chiffre.


***

La vie de Yéva a toujours été facile. Rien ne lui a jamais été refusé. Brillant, extraverti et avenant, il suscite largement l'admiration autour de lui. Il a conscience de ses avantages et il en use, voire en abuse. Pour lui, devenir Wermob-pilote, c'est-à-dire l'élite de l'élite, tombe sous le sens. Qu'un tel destin lui soit réservé relève de l'évidence.

Il se pourrait cependant que Yéva soit trop sûr de lui. Oui, jusque là, il a joui d'une existence facile... Bien trop facile.


***

Playlist :

Pastime Paradise, Stevie Wonder
Gangsta's Paradise, Coolio
I'll Be Yours, Placebo


***

vendredi 23 octobre 2015

Pfiou

Voici ma dernière commande : le portrait d'Audrey Horne.

Et une illu bien saturée : Fantasmagorie 1 (parce qu'il y en aura une deuxième).

La traversée d'un trou noir du Wermob comprend bien sûr plusieurs phases : approche du trou noir jusqu'au franchissement du premier horizon des événements, franchissement du premier horizon... Puis déclenchement immédiat de la phase de Fantasmagorie, qui correspond au franchissement du second horizon, avec re-permutation de l'espace et du temps. Théoriquement, entre ce second horizon et la singularité annulaire, on devrait pouvoir de nouveau naviguer librement. Sauf que non, pas vraiment. Le Wermob-pilote se trouve plongé dans une sorte d'espace onirique dont il doit déjouer les pièges et les énigmes afin de trouver l'anneau singulier. Franchir l'anneau revient à franchir le premier horizon du trou noir de sortie, temporairement mué en fontaine blanche du point du vue du Wership. Quant au reste l'équipage, il n'a aucun souvenir de cette phase de Fantasmagorie. Il n'y est même pas présent. Pour lui, la traversée du trou de ver semble instantanée.

Et un portrait rapide de Cassie Khechim (modifié par rapport à la version postée sur facebook), nouveau personnage du tome 2 de Wermob-pilotes.

Cassie est en deuxième année. Elle rejoint la rédaction du journal de l'école, le Canardhaël, dont Yann, Yannaro, Marvin et Shirin font aussi partie. Elle est passionnée d'ingénierie et de mécanique. Son rêve : devenir technicienne à bord d'un Wership... ce qui est ambitieux, étant donné qu'il n'y a jamais eu de technicien de Wership Radumana, tout comme il n'y a encore jamais eu de Radumana Wermob-pilote. D'ailleurs, aucun Radumana n'a jamais échappé à l'Exo-Folie qui survient durant un voyage par le Wermob.
Mais Cassie a de la ressource, une volonté de fer, un moral d'acier, et surtout une densité d’Éther importante. Comme Yann et Yéva, elle est bien décidée à entrer dans l'histoire.

Son prénom vient du personnage de la série de livres Animorphs, que j'ai beaucoup aimée quand j'étais petite (même si je n'ai lu que les premiers tomes, alors qu'il y en a vraiment beaucoup !)

***

Sinon, j'ai pas mal d'autres dessins en cours... Mais il faut surtout que je m'active à la publication du tome 2 sur Wattpad !

jeudi 8 octobre 2015

Tome 2 : L'Archonte

Les deux premiers chapitres du tome 2 de Wermob-pilotes sont publiés sur Wattpad, et le troisième chapitre arrive bientôt ! Un grand merci à mes premières lectrices assidues : Alys Demester, Olsa Racotta, AbbyBlack et AnnaVolckaert. Vous contribuez à alimenter le courant d'inspiration qui me porte en ce moment. Merci aussi à Orezza D'Antes, qui a laissé le tout premier commentaire sur le tome 1, un commentaire qui m'a fait très plaisir et m'a permis de démarrer mon chemin wattpadien avec une certaine sérénité !

Je regrette de pas leur rendre la pareille actuellement, mais cela viendra : quand je suis dans une période d'écriture intense, je lis moins que d'habitude, forcément. La phase créative va retomber et laisser place à la prochaine phase "réceptive", durant laquelle je passerai mon temps à lire.

Couverture du tome 2 : L'Archonte :

Je reposte Nazirias, Deuxième Archonte de l'Ouroboros (très modifié depuis la dernière fois, mais je ne sais pas si c'est vraiment mieux... J'ai encore des peaux de saucisse sur les yeux) :

Et Avril Illyria, Wermob-pilote Major et future mentor de Yéva - vieux portrait extrait des oubliettes :

À très bientôt !

mardi 22 septembre 2015

Débuts Wattpadiens

De nouveaux chapitres de Wermob-pilotes sont disponibles sur Wattpad ! Merci pour vos premiers retours et pour vos suggestions, notamment celle de faire un prologue. Recevoir vos votes et vos commentaires, ça me donne la pêche. C'est d'ailleurs grâce à cette pêche que j'ai pu dessiner Galahann de Larmorenn, directrice de l'école fédérale Ascendhaël et planétologue :

Galahann est de l'étoffe des aventuriers : elle a roulé sa bosse de Mars (en pleine terraformation) à Encelade (satellite de Saturne grouillant de bestioles étranges). Elle est cordiale et chaleureuse ; intimidante et naturellement autoritaire. Du genre auquel on n'a surtout pas envie de déplaire. Et elle a... un secret.

Sinon, en ce moment, je regarde Steven Universe. On m'a dit que je ressemblais à Pearl de caractère, du coup j'ai eu envie de la dessiner :

A bientôt !

jeudi 10 septembre 2015

Lonely Rolling Star

Je suis très contente et très angoissée de vous annoncer que les quatre premiers chapitres de Wermob-pilotes - tome 1 : L'Etheroscope sont publiés sur Wattpad.

Sans les Wermob-pilotes, jamais la Fédération Umana n'aurait connu une telle expansion. En effet, seule la navigation à travers le Wermob - le réseau de trous de ver - permet le voyage interstellaire. Rares et précieux, les Wermob-pilotes incarnent le summum de l’héroïsme. S'il est des icônes capables de recueillir tous les suffrages d'un empire aussi étendu, ce sont eux.

Yann, douze ans, rêve de devenir Wermob-pilote. Or, Yann est une humaine-racine, c'est-à-dire une humaine qui n'a pas été génétiquement modifiée pour pouvoir s'adapter à la vie extraterrestre. Pourtant, malgré sa condition, elle possède le pouvoir requis pour le Wermob-pilotage : celui de manipuler l’Éther. La jeune fille quitte donc la maison campagnarde de sa grand-mère, où elle a vécu toute son enfance, pour se rendre à Ascendhaël, une école fédérale où elle débutera son apprentissage... Sans savoir qu'au sein de la hiérarchie fédérale, tout le monde ne l'entend pas de cette oreille.

Émissions écoutées pendant le dessin et la colorisation (de choses que je n'ai pas encore terminées, notamment) :

Musique écoutée pendant la relecture du tome 1 :

  • Album The black box, aivi & surasshu (que vous pouvez écouter sur Bandcamp)
  • FFVII piano collection
  • Le Chant de la forêt, Jacques Burtin. Des chants d'oiseau et de la pluie, pour se relaxer.

dimanche 2 août 2015

So far so good

Un tout petit billet avant de repartir en vacances pour trois semaines !

Je peux enfin vous montrer la commande réalisée pour Aurore : son personnage de FFXIV et celui de son copain, imprimés sur un mug.

Et puis un travail en cours : la couverture du tome 1 de Wermob-pilotes. Je galère un peu pour les couleurs...

Je travaille aussi sur la couverture du deuxième.

À bientôt, et que votre mois d'août soit doux !

---

Musique écoutée en ce moment - et que je réécouterai pour la fin du tome 3 : Placebo, I'll Be Yours.

mercredi 1 juillet 2015

Chemin de point de croix

Je reviens, après une absence plutôt longue, avec un peu d’Éther pour contrer le vent brûlant du désert.

J'ai de nouveau représenté Yann Faraday, accompagnée de la figure du dragon-chat qui apparaîtra dans le tome 2 de Wermob-pilotes. Les couleurs seront sûrement avivées un peu plus tard... Il faut que je trouve un équilibre : je veux produire un effet nacré, donc il ne faut pas que ce soit trop flashy, mais pas pâlot non plus !

Ce qui m'a donné l'idée de cette illustration, c'est une commande de Léna, pour son site internet lenajaros.com. L'image n'est pas encore installée sur la page d'accueil. J'ai hâte de l'y voir !

J'ai réalisé également deux autres commandes : l'une pour un cadeau de naissance (l'aquarelle ci-dessous) et une autre que malheureusement je ne pourrai pas montrer avant le 1er août, car l'effet de surprise ne doit pas être gâché pour le destinataire !

Je n'avais donc pas posté de billet depuis un certain temps... Parce que je suis dans une période relativement zen. Le temps, je le prends. J'en fais ce que je souhaite. J'essaie de répartir correctement mes activités afin d'éviter les "burn-out" - des burn-out qui n'ont jamais été dus à la quantité de travail qui m'incombe réellement, mais à celle que je m'impose, à la pression que je me mets toute seule. J'apprends progressivement à relâcher la pression, à m'accorder de vrais moments de détente, surtout le soir : je regarde Fringe en faisant du point de croix (voir ci-dessous), je lis Terry Pratchett, je me balade dans Tomb Raider Anniversary... J'ai commencé le Tomb Raider de 2013, mais j'ai arrêté à peu près au tiers du jeu : trop gore, trop angoissant. Même si j'ai beaucoup apprécié les phases de jeu les plus calmes. (j'ai très envie de faire un fanart, d'ailleurs) Jouer à TRA en pleine canicule, ça me plonge dans une certaine nostalgie. Mes premières parties de Tomb Raider 1... C'était il y a dix-huit ans, morbleu !

Revenons au point de croix ! J'avais commencé le pixel art en mini perles Hama (celles qu'il faut poser avec une pince à épiler), mais ça revient assez cher, et le résultat est un peu fragile.

Je me suis donc tournée vers la broderie. C'est une activité très relaxante, qui ne demande pas beaucoup de concentration (enfin, pour les modèles que je réalise, en tout cas), et qui me permet de méditer tout en ne m'ennuyant pas. Et je vais pouvoir faire de nouvelles broches pour le sac d'école d'Apolline, un peu plus solides que celles en perles Hama !

Je vous dis à bientôt ; a priori, le prochain billet paraîtra avant la fin de l'été (indien), et il sera probablement folklorique !

lundi 6 avril 2015

Soni Sonic

Hello ! J'espère que vous avez passé de bonnes fêtes de Pâques, si vous fêtez Pâques (ou même un quelconque équivalent païen, ou animiste, ou chamanique)... Sinon, j'espère que vous avez passé un bon week-end.

Aquarelle de ce long week-end fleuri :

Nouveau step by step avec la tigresse !


Comme d'habitude, report du dessin, et gomme à masquer si nécessaire. Et là, un peu de couleur déjà posée.


Dans le feu de l'action, j'ai oublié de prendre plus de photos ! Je commence toujours par détailler les yeux. C'est vraiment le plus important pour moi.

Pour ce qui est de la musique... Je me remets au Bollywood :

  • Soni Soni, du film Mohabbatein
  • Zinda Reti Hain Mohabbatein
  • Bole Chudiyan, de La famille indienne

mercredi 1 avril 2015

Let it spring

Quand j'étais très petite, il y avait deux choses que j'aimais particulièrement faire à l'école : colorier tous les carreaux des arlequins et toutes les écailles des poissons d'Avril. Ah, et décorer les œufs de Pâques, aussi... Aujourd'hui, finalement, la nature de mes activités favorites n'a pas énormément changé. En revanche, ma palette de prédilection, oui : haute comme trois pommes, le rose et le magenta étaient naturellement exclus de ma palette (le vert aussi, dans une moindre mesure) - j'y étais simplement indifférente - alors que ces teintes me fascinent à présent, au point que j'en mets trop et partout !

Pas de poissons aujourd'hui, juste une tigresse (qui ne souffre pas la moindre blague, malgré ses couleurs - c'est une entité assez sérieuse que vous trouverez dans Wermob-pilotes !) :

Tigresse

Comme vous l'aurez peut-être remarqué, j'ai un faible pour cette palette kitsch, qui se compose principalement de rose opéra, de violet de cobalt, de turquoise de cobalt clair, de bleu de cobalt (je suis très très cobalt, même si ces couleurs granulent beaucoup (et ne sentent pas très bon !!)), de bleu de manganèse, de vert anglais clair - et de pourpre dioxazine pour les parties sombres des yeux. Et des touches de turquoise de phtalo et de vert émeraude.

J'ai souhaité vous proposer un "pas à pas", malheureusement j'ai négligé de capturer quelques étapes en cours de route :


Dessin initial sur du papier quadrillé, puis report sur le papier aquarelle (Arches) grâce à la table lumineuse.


Fluide à masquer pour les vibrisses et les sinuosités aquatiques.


J'ai sauté quelques étapes... J'ai enlevé la gomme à masquer, comme vous pouvez le voir.


Comme la gomme à masquer ne permet pas de laisser un tracé vraiment net, je triche un peu avec de la gouache blanche.

Vous pouvez retrouver cette tigresse sur Society 6 !

Sinon, je travaille toujours sur Manon et Louette...

... et j'ai construit et habillé une boîte à DEL pour montrer la synthèse additive à des enfants ingrats :

Avec : une DEL RGB, une pile, des boutons récupérés sur un circuit de je-ne-sais-pas-quoi, des ressorts, un boîtier de feutres de chez HEMA (celui contenant les douze feutres fluorescents ; il est bien à recycler en plein de trucs), et un cache en colle de pistocolle pour diffuser la lumière, etc...

L'habillage, c'est du feutre à alcool sur du papier photo : c'est indélébile et bien brillant !

À bientôt pour la suite !

Musique :

  • Borodin, Polovtsian Dances
  • Mendelssohn, Concerto pour violon en mi mineur
  • Schubert, Marche militaire
  • Un peu d'OST du jeu Catherine
  • Un peu d'OST de Final Fantasy VIII

dimanche 8 mars 2015

My Soul's Back

Yep ! Pas mal de nouvelles choses depuis le dernier billet, choses dont le nombre explique justement pourquoi je n'ai pas eu le temps de rédiger ce billet-là plus tôt (et pourquoi le portfolio n'est toujours pas mis à jour, d'ailleurs...).

Je poste donc des choses en vrac :

1. Merci Hachette !

J'ai eu une réponse de Hachette pour mon roman Wermob-pilotes - réponse défavorable à la publication, mais intéressante et encourageante. J'avais déjà reçu des réponses personnalisées (notamment de la part de Pocket Jeunesse) qui m'ont fait plaisir, mais qui n'étaient pas aussi complètes que celle de Hachette. Je suis donc bien contente de pouvoir me servir de ces commentaires bienveillants comme base pour mes corrections.

2. Projets Whisperies !

Je travaille sur deux histoires avec l'éditeur numérique Whisperies. Je compte aussi publier Linotte sur le même site.

Quelques aperçus :

3. Trucs ratés et à refaire

Un genre d'hommage à Rust Cohle, à l'aquarelle... J'aime bien les couleurs, mais le visage est un peu parti en vrille :

Un portrait numérique abandonné en cours de route :

4. Les Petits Débrouillards

Outre mes activités de gribouillage et de griffonnage, j'ai aussi, depuis peu, une activité de débrouillardage. En effet, j'ai le grand plaisir de faire des animations pour les Petits Débrouillards - une association qui a pour objet de promouvoir les sciences auprès du grand public - auprès des jeunes, notamment - d'une manière ludique et "alternative".

Les Petits Débrouillards Auvergne ont lancé une campagne de crowdfunding sur Ulule afin de permettre à Léon le Camion de sillonner les routes d'Auvergne - pour apporter la science gratuitement "en bas de chez vous" et semer des graines de débrouillardise partout !

jeudi 22 janvier 2015

La Reine d'Arles

Premier dessin et premier billet de 2015...

Tous les artistes dont j'admire et suis le travail ont rendu hommage à Charlie Hebdo par des dessins que j'ai appréciés. Pour ma part, je n'ai rien dessiné. Je n'ai rien écrit non plus, à part quelques commentaires sur facebook guidés par l'émotion.

L'angoisse et l'inquiétude ne sont pas les sentiments qui m'inspirent le plus, surtout pas graphiquement. Je n'ai rien à ajouter à tout ce que j'ai vu, ni à tout ce que j'ai lu. Je pense que je n'ai rien d'intelligent à dire sur le sujet. Je crois même que personne ne peut comprendre ce qui est en jeu actuellement, dans sa globalité. En tout cas, moi, je sais que je ne comprends pas. J'essaie juste de chasser les appréhensions, et je me contente d'espérer. C'est déjà beaucoup, à vrai dire, surtout quand chaque jour amène son lot d'horreur : Nigeria, Est Congo... Comme si l'Enfer était sur Terre. Puissent nos larmes le noyer, cet enfer ! Nos larmes de chagrin, mais aussi, et surtout, nos larmes de joie - ces larmes dans lesquelles nous cristallisons les petits éclats de Paradis que la Terre peut nous offrir aussi.

Arlequin me trottait dans la tête depuis un long moment. Il s'est même mis à galoper depuis que j'ai appris (grâce à Wikipedia...) qu'il aurait des origines soufies.

Ce dessin mélange beaucoup de choses, notamment des rêves que j'ai faits ces derniers jours. Le personnage, c'est donc un peu mon avatar, et c'est aussi un peu Yann Faraday, l'héroïne de Wermob-pilotes. Derrière, tourne la station spatiale Boann, là où Yann va faire ses simulations de Wermob-pilotage (dans le tome 2 que je suis en train d'écrire !).

Et puis de l'eau rose, légère et sucrée comme du champagne. Un liquide éthéré pour noyer tout ce qui est triste.

Je l'aime bien aussi avec le fond blanc.

Ma BD préférée, Habibi de Craig Thompson, se termine sur cette évocation de Rabi'a Al-adawiyya (ça ne spoile pas !) :

La sainte soufie Rabi'a Al-adawiyya a été vue portant une torche et une cruche d'eau. Une torche - pour brûler le Paradis. Une cruche - pour noyer l'Enfer. Pour que les deux voiles disparaissent et que les croyants rendent gloire à Dieu non dans l'espoir d'une récompense, ni dans la crainte d'un châtiment... mais par Amour.

Musique écoutée pendant le dessin d'Arlequin :

  • Live carnavalesque de Frank Zappa, Just another band from LA
  • Mendelssohn, Concerto pour violon en mi mineur

vendredi 19 décembre 2014

Haberophas

Æther 5 : Haberophas. Haberophas est aussi un personnage de Wermob-pilotes. Et il est, d'ailleurs, un (ex)Wermob-pilote lui-même.

J'ai recyclé un vieux fond fait d'une manière un peu aléatoire, qui traînait depuis un an dans mon carton à dessins... Je dessinerai sûrement un Haberophas un peu plus net, prochainement.

Aquarelle et gouache.

Palette principale : or quinacridone, rose opéra et mon très très cher violet de cobalt.

samedi 22 novembre 2014

Ether - un point c'est lui

Je continue dans ma lancée : Æther 2 - Nazirias. Il a la pêche, le Nazirias. C'est normal : c'est un personnage de Wermob-pilotes.

Je ne suis pas contente du visage, mais bon, c'est du tradi : je ne peux plus le corriger au risque de faire quelque chose d'encore pire. =( Alors il restera comme ça... Je suis quand même satisfaite du rendu, globalement.

Même procédé que Æther 1. Feutres, crayons de couleur, aquarelle, gouache blanche.

En faisant le premier Æther, j'avais écouté du Nosfell (les deux premiers albums). Mais là, allez savoir pourquoi, j'ai tourné à la playlist niaise. Allez, je vous donne ma love playlist pour le fun :

  • Can't Help Falling in Love, Elvis Presley
  • re Can't Help Falling in Love, interprétée cette fois par Klaus Nomi. Stro bôôô ;_;
  • Unchained Melody, Ricky Nelson
  • Edith Piaf : La Vie en rose ; La Foule ; Padam Padam
  • Je te dis vous, Patricia Kaas (souvenir d'enfance, celle-là)
  • I Will Always Love You, celle de Dolly Parton et celle de Whitney Houston
  • I Was Made for Lovin' You, KISS !
  • Un point c'est toi, Zazie (le remix-extended)
  • Blindfold, Morcheeba
  • Madonna : Love Profusion, La Isla Bonita, Like a Prayer... (roooh bah oui, j'aime Madonna. ça va, hein. On a tous nos petits péchés, mignons ou pas. Comme le dit Giedré : qui sommes-nous pour juger ?)
  • Et tout plein d'autres. J'aime bien le Love Album d’Anaïs. Oh puis y a bien du Muse et du Placebo qui traîne dans la playlist également... Mais ça, ça fait partie de mes marronniers.

lundi 17 novembre 2014

Ether et acajou

Ouuuh que ça fait du bien de se remettre un peu au tradi ! Surtout quand je reprends tout en même temps : les feutres, les crayons de couleur et un peu d'aquarelle.

Je vous présente donc le fruit de mon travail d'hier : Æther 1.

Pour la technique, j'ai un peu expérimenté. Dans un premier temps, je pensais utiliser la même technique que celle de Cammiyu (je vous invite à regarder ses très belles œuvres sur son joli blog (argh, le mien fait trop pitié, faudrait vraiment qu'je fasse kek chose)), mais finalement j'ai opté pour un procédé un peu différent, car ça me faisait vraiment flipper d'utiliser des feutres à alcool et de l'aquarelle sur un même papier.

Malheureusement, je n'ai pas de photos de WIP pour illustrer les étapes... Mais les voici quand même :

1. Le personnage éthéréen

- dessin sur du papier Bristol
- premiers traits aux crayons de couleur
- première couche de feutres à alcool (Promarker)
- renforcement des ombres et lignes sinueuses aux crayons de couleur
- de nouveau plusieurs couches de feutres pour renforcer la couleur et "fixer" le crayon de couleur
- encrage avec des feutres Faber Castell à encre de Chine sépia et sanguine

2. Le fond

Je tenais à faire le fond à l'aquarelle sur un papier qui serait assez praticable pour mes feutres "encreurs" si besoin. Donc, un papier avec un grain assez fin - et donc, pas du papier aquarelle - mais qui permettrait quand même à la peinture de déployer ses effets. J'ai ainsi utilisé du papier Canson à dessin tout bête, que j'ai collé sur une feuille Bristol format A4 pour éviter qu'elle gondole. J'étais assez dubitative mais, finalement, cela a très bien fonctionné.

J'ai donc peint mon fond à l'aquarelle et ajouté les lignes sinueuses aux crayons de couleur, avec un peu de feutre Faber Castell en plus. Puis encore des couches d'aquarelle, et un peu de gouache blanche.

3. L'assemblage

J'ai découpé mon personnage en laissant des contours blancs, et je l'ai collé sur la feuille Canson.

Je suis assez contente du résultat : la différence de grain contribue à faire ressortir le personnage, même si cela ne se voit pas trop au scan (surtout parce que les couleurs, elles, sont trop uniformes =(). J'avais déjà utilisé la méthode du collage de personnage-bristol sur fond-canson pour mon triptyque AnaganA (dont j'ai enlevé les images du blog, parce que je n'en suis pas complètement satisfaite et compte le retravailler), et je la réutiliserai pour Æther 2 !

Ah, et sinon, je viens de me mettre aux meubles. Je commence à plancher sur un projet, une petite histoire proposée sur le site Whisperies. Pour les besoins de l'histoire, j'ai imaginé une commode. Je dois réviser sérieusement ma perspective : ça fait mal !